Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 And in my food, your life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: And in my food, your life   Dim 4 Aoû - 20:44

Dossier scolaire de [Rakel-Sigvard Björnson]

Fiche d'identité
❝ Vous-savez-qui n'est plus, pourtant, je suis toujours là


Nom : Björnson
Prénom : Rakel-Sigvard
Surnom :  Rak' pour certain, Sigui ou Sig'  pour d'autre, en général, presque personne ne l'appel par son nom complet.
Age : 18 ans
Date de naissance : 27 Septembre
Lieu de naissance : Oxelösunde, Suède
Groupe : Artiste peintre
Option : Art appliqué - Religion des autres pays
Métier : Restaurateur de tableau. Au début, c'était simplement pour réapprendre à peindre, il y a finalement pris goût et profite de son temps libre pour travailler sur les œuvres qu'on lui a confier, ou sur les projets qu'il a en cours. De plus, ça l'aide a survivre sans trop utiliser l'argent que lui envoie sa famille.
Pouvoir : divination via nourriture
Description du pouvoir : Depuis très longtemps, Sigvard peut voir le présent des autres dans sa nourriture, le seul problème c'est qu'il n’en est conscient que depuis peu, en effet, il lui arrivait souvent de voir le présent des personnes qui l'accompagnaient, ou il n'y faisait simplement pas attention. Heureusement, un jour, par un hasard miraculeux, il put observer la notation en temps réel de sa copie, pas de chances pour lui, il a eu une note médiocre, certe, il put aussi jouer au devin. Mais depuis, il s'efforce de maîtriser et d'en apprendre plus sur son pouvoir qui lui permet parfois de voir des choses intimes, étranges, joyeuses ou tristes. Généralement, ça l'inspire, sauf quand son don ne marche pas, lors des pleines lunes.

Caractère
❝ Je suis un bisou bisou bisounours...



Dans ce monde varié et rempli d'individus différents, il aurait pu être de ces hommes violents, faisant régner la terreur et la violence. Mais il ressemble plus à l'une de ces choses rares, invisibles, qui, malgré les a priori et les apparences extérieures, restent fragiles, et sublimes sous leurs coques rigides.  

Rakel-Sigvard n'est pas très causant, et est souvent seul. Ce qui ne veut pas dire qu'il est asocial. Disons qu'il est asocial, non par choix, mais par circonstance.  
En effet, ne sachant pas trop comment s'exprimer, il a beaucoup de ratés au niveau des relations humaines, ce qui lui a valu plus d'une fois d'être mis de côté. Pourtant, ce n'est pas faute d'essayer, mais il ne semble pas avoir le coup de main pour ne pas paraître intimidant, et son mutisme apparent n'aide pas toujours.

Souvent seul, Sigvard apprécie le calme, la nature et le silence, car ça lui permet de se plonger dans ses passions, peindre, chasser les papillons ou dormir. Extérieurement, il n'est pas très expressif, car comme tout suédois qui se respect, être extravertie n'est pas forcément bien vu. Ce petit détail complique sa vie, car son éducation va à l'encontre de certaines choses qu'il peut parfois exprimer extérieurement, cela le lance dans des élans exagérés de dépression. Il n'est donc pas rare de le retrouver en boule dans un coin, une ambiance particulièrement sombre autour de lui, dessinant des choses glauques.
Ainsi, son comportement ne montre pas tous les petits détails qui font de lui un jeune homme particulièrement doux et attentionné qui peut, tout de même, faire preuve de violence lorsque la situation l’exige. Quant à savoir de quel genre de situation nous parlons, disons que la nourriture joue un rôle important. C'est un carnivore particulièrement vorace, qui a la malchance de se sentir mal en présence de viande sanglante.

Rakel n'est pas quelqu'un que l'on peut presser pour des décisions ou des choix à faire, il préfère prendre son temps pour beaucoup de choses. En cas de stress intense, il a deux réactions typiques: une agressivité accompagnée de son cynisme et sarcasme habituel, ou une fuite, lâche et sans honneur.
Extrêmement maladroit, tout peut arriver lorsque l'on est à ses côté, cela allant de louper la porte à libérer un ours.

Physique
❝ Grizzly, ours polaire ou panda, quelles différences?



Il est très loin le suèdois typique grand, blond, aux yeux bleus et blanc comme un linge. Sur tous ces points, Sigvard en possède deux.
Il est grand. De son mètre quatre-vingt-seize, il domine les gens, et les intimide. Ce n'est pas vraiment de sa faute, mais les muscles qu'il a accumulés aux cours des années ne l'aident pas à se faire passer pour plus inoffensif. Il aurait bien aimé être un suédois typique, mais malheureusement pour lui, sa mère étant une immigrée d'Afrique noire, il peut dire adieu à la peau blanche pâle, devenant rouge tomate dès qu'un rayon de soleil le touche. Vous pourrez donc admirer, dans certaines conditions, une magnifique peau mate, couleur café au lait.

Sa peau sombre est l'une de ses particularités qui ont été peu appréciées par certain de ses camarades de classes étant plus jeunes. Mais il a, depuis, su en être fier et l'exhiber sans aucune honte, sans prendre garde aux regards que l'on peut accorder aux cicatrices qui traversent son torse et son bras gauche en de longues estafilades irrégulières, ni celle qui monte jusqu'à sa nuque, et passe sur la clavicule, traversant une partie d'un tatouage recouvrant ses omoplates.

Il est d'ailleurs très fier de ses tatouages qui, pour lui, représentent beaucoup. Bien sûr, leur apparence y est pour quelque chose, celui sur ses omoplates représentent les branches d'un arbre, un arbre prenant racine un peu plus bas sur un serpent. Le second tatouage se trouve sur son avant bras droits, et est principalement une suite de runes nordiques, qui pour beaucoup ne veulent rien dire, on peut toute fois observer des petits être finement dessinés apparaissant cachés derrière certaines runes.

Sa peau mate et ses quelques traces visibles d'un passé mouvementé et d'une quête de sa personne ne sont pas les seules choses qu'il possède avec fierté. Car sa mère lui a laissé un héritage riche.
En effet, du coté maternelle de la famille il a aussi récupéré une chevelure longue et abondante d'un brun rouge. Donc adieux les cheveux blonds, sauf s'il veut tenter la coloration, ce qui ne ferrait que le rendre ridicule. Ces cheveux que l'on peut considérer, pour plus de simplicité, d'une couleur auburn, sont le plus souvent rassemblés en dreadlocks, qu'il attache comme il peut avec des bandeaux, des élastiques et parfois des pinces s'il en trouve des assez résistantes. Il peut lui arriver de les avoir complètement lâche, retombant en longue mèche sur ses épaules, mais cela demande un effort de sa part dont il ne voit pas l'utilité.

D'un autre coté, on peut aussi remarquer que son père n'a pas oublié de lui transmettre certaines caractéristiques physiques. Dont des yeux d'un bleu si clair et si proche d'un gris qu'ils en paraissent glacés. Il suffit à Sigvard de froncer un peu les sourcils et brusquement, vous avez un regarde d'un bleu meurtrier à vous glacer le sang.... Non pas qu'il le fasse exprès, mais malheureusement pour  notre suédois, la nature ne lui a pas donné un visage avenant. Heureusement que jusque là, il n'ait jamais réussi à faire pousser de barbe, moustache ou autre signe de virilité. Ca aurait surement fait fuir les passants deux fois plus vite.


Histoire
❝ Je suis né un jour d'été. Sauf qu'il faisait nuit, et qu'on était en septembre.



La famille Björnson accueille enfin leur fils. On peut dire que cela fait longtemps qu'ils l'attendent. Les jeunes parents ont essayé pendant près de 5 ans d'avoir un enfant, fille ou garçon, qu'importe du moment que c'était le leur...Et enfin, en cette nuit fraiche de Septembre, leur premier enfant est né.

Cet enfant à la peau déjà bien plus sombre que celle de son père, promet d'amener la joie et  le bonheur dans la famille proche et plus éloignée des Björnson. Ce môme tant attendu se doit d'avoir un nom inoubliable, que tous pourront prononcer sans difficulté. Et puis, il se doit d'avoir un nom correct pour évoluer dans la société d'aujourd'hui. Alors, les parents réfléchirent, longuement, et leurs choix se portant unanimement sur deux prénoms magnifique et presque unisexe, l'enfant fut nommé.

Rakel-Sigvard Björnson peut enfin être présenté à la famille. Cette famille presque nombreuse, qui, malgré le peut d'argent qu'ils possèdent, ne nécessite rien de plus à leur bonheur...

C'est ainsi que Rakel-Sigvard fait ses premier pas, sa vie et son histoire dans le monde parfois hostile de la Suède, élevé par un père historien et une mère banquière, et parfois embarqué dans les aventures un peu folles, dangereuses et étranges de l'oncle Hjalmar, parfois s'amusant avec des cousins plus âgés ou plus jeunes.

Notre métisse apprend à lire et à écrire dans une école ordinaire de son quartier, où  le suédois, l'anglais et les autres langues scandinaves sont enseignées avec pédagogie et patience. Il y apprend aussi que son physique, pratique pour survivre aux escapades de l'oncle, ne permet pas forcément de se faire de nouveaux amis. Devenant un peu plus réservé au fur et à mesure que les années passent, il comprend aussi que là où ses camarades se découvrent, et se socialisent, lui ne fait que se chercher, chercher les autres, et chercher un monde différent qui accepterait ce qui le met à part. La peinture l'aide a s'extérioriser, à ne pas s'abandonner dans des élans de dépression, c'est une bouée de sauvetage qui est la bienvenue à chaque fois qu'il reprend les pinceaux.

Ses parents, dans l'espoir de l'aider lui offrent un perroquet au plumage rose, chantant de douces mélodies. Il s'échappe ou s'enfuit définitivement, deux ans plus tards alors que l'adolescent découvre qu'il est un peu plus différent.

Le présent des autres s'offre a lui lorsqu'il prend une bouché de ses repas. Ca ne le dérange pas, il a l'impression de faire parti de la vie des autres. Et parfois ça l'inspire pour ses peintures, qui deviennent peu à peu plus réaliste, parfois un peu plus magique, d'autre sont décalées. Picasso, Vahn Gogh, Gauguin, Vinci, Delacroix... Les styles se mélangent, se cherchent se séparent ou s'éclaire sur les toiles...

Mais Rakel reste à l'écart des autres, et n'arrive pas a s'approcher, ni ses peintures, ni sont don ne l'aide pour ce genre de choses. Il peut parfois déduire des choses à travers ses visions, jouer au devin, mais cela inquiète les autres, qui finissent par se désintéresser, ou par se détourner de lui, avec peur.

Mais restons optimiste, car voila venir l'entrée au lycée, et cette fois-ci quelque chose change. Il y a quelqu'un, quelqu'un qui ne le juge pas, malgré les yeux bleus glacés, les blessures presque disparues dû à une escapade avec l'oncle. Quelqu'un qui est suffisamment sociale pour deux. C'est le compagnon dont Rakel avait besoin pour s'épanouir un peu plus, pour découvrir ses intérêts, pour changer un peu. Son nom est Annya, et elle sera là, elle sera aussi vivante et libre que le vent et la nature réuni, jusqu'au 17 ans de notre suédois.

17 ans, presque un adulte, presque libre du cocon familial.... Et c'est le moment ou cette amie, cette fleur illuminant la vie de Rakel-Sigvard a disparue, à jamais.

C'est par une froide nuit de Novembre, qu'un bus, contenant les deux amis, freine, glisse et dérape dans la forêt en contre bas de la route. Un accident. 25 passagers, 10 blessés légers, 9 graves, 6 morts.

Rakel-fait partie des blessés graves, mais il finit par sortir de l'hôpital presque sans séquelle de l'accident, si ce n'est une mobilité du bras gauche réduite. Annya, elle, ne survit pas, morte lors de l'accident, sous les yeux perdus de son ami.

La famille Björnson est très compréhensive, et tente de l'aider à continuer sa vie. Alors le voila qui se retrouve dans un avion pour le Japon, à devoir apprendre une nouvelle langue, de nouvelles coutumes qui lui sont complètement étrangères, et dont il n'arrive pas à se souvenir. Il est supposé entrer à l'académie Hotona, en 3e année, mais arrivant en milieu d'année, il prendra son temps avant la prochaine rentré, pour découvrir le pays. Et accessoirement, pour se perdre sans s'en rendre compte. Il prendra peut être 6 mois sabbatique, le temps d'avoir 18 ans. Le temps de reprendre la peinture avec un bras moins mobile. Le temps de retrouver un certain confort à voir le présent des autres lorsqu'il mange. Le temps de trouver un travail....

On est un chaud jour d'hiver, et Rakel-Sigvard pose les pieds au Japon pour la première fois.


Et moi, et moi, et moi.
❝ Et non, c'est lui.

Surnom :Rakel ou Sig', comme vous voulez..
Niveau RP : débutant de première classe, deuxième régiment, troisième grade!
Où avez-vous connu le forum ? google, c'est vaste, google, ça donne envie, et donc pouf, forum.
Qu'en pensez-vous ? je découvre, je trouve ça très bien!

Code du règlement : Validé by Yaya



Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: And in my food, your life   Dim 4 Aoû - 21:09

Tout est parfait, je te valide sans plus tarder!
Bon jeu à toi ~
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 23

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Re: And in my food, your life   Lun 5 Aoû - 7:14

Bienvenue parmi nous ! Wink

Si tu as besoin d'aide pour commencer à RP, n'hésite pas à nous contacter (Kat' ou moi-même), on se fera un plaisir de t'expliquer. Very Happy

Bon jeu !

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: And in my food, your life   

Revenir en haut Aller en bas
 

And in my food, your life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Secrétariat :: Inscription :: Inscription Acceptée-