Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Musicien
avatarMessages : 30
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 22
Musicien

MessageSujet: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Sam 10 Aoû - 17:40

On était mardi, et comme chaque mardi les élèves de troisième et quatrième année avaient sport en même temps. Ils faisaient sport en extérieur. Malheureusement, le temps n'était pas très joyeux, des nuages flottaient au dessus de leurs têtes. Mais il ne pleuvait pas, pas encore. Reiichi n'aimait gère peu le sport. C'était amusant de sortir dehors et de se remuer, mais être évalué sur nos capacités physiques était pour lui une perte de temps. Une perte de temps pour ceux qui ne voulaient pas devenir des grands sportifs bien sûr. Reiichi était la plupart du temps à l'écart pour s'échauffer. Quand une personne venait lui demander pourquoi il était seul, il se contentait de répondre tout en souriant : « Je suis rapidement essoufflé quand je fais du sport et je suis incapable de tenir une discutions en même temps avec quelqu'un ! Donc autant s'échauffer seul ! ». Cette réponse leurs suffisaient et ils repartaient s'échauffer avec d'autres. Le plus ironique dans tout ça et que même si il était continuellement seul, cette réponse lui permettait de garder une image d'étudiant sociable.

Ce jour là, il devait rentrer les ballons de volley dans le local. Chaque semaine c'était deux personnes différentes qui s'occupaient de ranger le matériel, et cette semaine c'était lui... ainsi qu'une autre étudiante de deuxième année. Quelques goûtes commençaient à tomber sur le sol. Cette fille avec qui il s'occupait de cette tâche était plutôt ravissante, mais pas assez pour être un mannequin. Ses cheveux, qui commençaient à être mouillés, était très sombre, presque aussi sombre que ses yeux. La pluie s'intensifiait de plus en plus si bien qu'il pleuvait alors à torrent. Reiichi attrapa cette fille par le bras pour la tirer avec lui dans le local à l'abris de la pluie. Bizarrement, elle n'avait pas l'air gênée par la pluie. Par chance, la porte du local était restée ouverte. Elle restait souvent ouverte car elle était très difficile à fermer. De plus, avec l'humidité le bois de cette porte gonflait et il devenait alors impossible de la refermer parce qu'elle ne passait plus dans l'encadrement. Malheureusement ce jour-ci, pendant qu'on déposait les derniers ballons qu'il y avait dans le sac qu'on avait ramené, une grosse barre de fer posée contre l'étagère sur laquelle on les déposait se laissa tomber sur la porte qui se referma alors violemment.

Pourquoi cette barre de fer était là ? Est-ce que c'était de leur faute ? Reiichi n'en savait rien. Il essaya tant bien que mal d'ouvrir la porte mais elle semblait coincé. Une chose était maintenant sûr, le poids de la barre de fer avait suffit à fermer cette porte et ils ne seraient pas prêt de sortir d'ici. Pas tant que l'humidité n'aurait pas baissé du moins. Enfermé avec une fille... Le rêve de beaucoup d'homme, mais pas de Reiichi. Il ne supportait pas cette situation qui allait le pousser à dialoguer avec elle. Si ce n'était pas un mannequin, alors serait-elle une actrice ? Rien que l'idée que ça soit le cas effrayait Reiichi. Une professionnelle quand il faudrait jouer la comédie ou mentir...

*Arrête de penser à ça ! Elle... Elle doit être sûrement être une artiste ou une musicienne donc je dois rester calme et parler tranquillement avec elle. Vu l'humidité, cette porte ne voudra pas s'ouvrir tout de suite. Je dois trouver quelque chose à dire...* « Salut ! Je... Heu... Je m'appelle Reiichi ! Plutôt ironique comme façon de se rencontrer tu ne trouves pas ? »

Reiichi lui souriait pour la mettre en confiance mais il se méfiait d'elle. Il ne la connaissait pas. Il essayait de lui donner une image amicale mais redoutait sa réponse et le comportement qu'elle allait adopter dans cette situation. Mieux valait garder le sourire et rester sur ses gardes...
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Sam 10 Aoû - 23:08

Prit au piège par l'ironie du sort.
Reiichi Murakami & Blue K. Setsuna

► Comment étions-nous arrivé là ?
Le premier cours du matin de ce mardi pour la troisième C était un cours d'athlétisme. Un cours qui s'exerçait en extérieur, qui était aujourd'hui un sport non praticable, puisqu'il pleuvait. Le terrain était complètement mouillé et glissante vu de loin. "Dommage, pour une fois que c'est un temps idéale pour faire du sport." Voilà ce que pensait ironiquement l'une des élève à ce moment même. Une fille d'apparence calme et posée dénommé Blue, une célèbre actrice du coin dont son surnom était "The Water of the Stage".
Les autres élèves voyant l'averse qui empirait dehors sortaient du vestiaire habillé normalement. Ils se disaient bien, que là, le sport, c'est mort. Blue n'avait pas cette certitude. Connaissant le professeur, elle se doute que ces gens sortent sans faire un sport. Elle, comparé aux autres, avait enfilé sa tenue pour pratiquer. Une petite tenue imposé par le directeur qui devait être un gros pervers. Pour les filles c'était mini-short. Comme si pour courir, il fallait avoir les jambes en l'air. Qu'est-ce que ça fait si une fille tombe et se raclait la peau... Ca doit vraiment être moche, mais bien sur, personne ne s'en soucis de ce genre de détail.
Certains élèves venaient à sa rencontre lui demandant pourquoi portait-elle la tenue sachant qu'il n'y avait pas de sport. Avant même qu'elle réponde, une personne criant devant les vestiaires attira l'intention de tout le monde. C'était le professeur voyant que presque tous ses élèves n'étaient pas habillés correctement. Il ajouta aussi que nous allions tout de même pratiqué de l'athlétisme. Les élèves exécutent tout en râlant après avoir sourit à Blue qui avait vu juste dès le début. La jeune fille se demandait en quoi étais-ce si extraordinaire d'avoir prévu ce genre de chose. Ces gens ne semblaient pas crédible avec leur sourire, ils étaient plus jaloux qu'autre chose. Malgré ce geste, elle ignora et souriais avant d'aller sous la pluie, mais celle-ci s'était arrêté.

Après le sport, elle savait qu'elle était de corvée de rangement ce qui l'énervait intérieurement. "Pourquoi est-ce moi ? Les gens de cette classe disent être mes amis, mais quand il s'agit de m'aider, plus personne." Effectivement, le terrain se vida laissant place à la bonne qui devait tout ranger. Il restait tout de même un quatrième année qui était aussi de corvée. C'était un jeune homme avec un physique canon. De magnifiques cheveux roux dont il avait attaché avec des barrettes une partie de ses cheveux. Cela lui allait extrêmement bien. Sans trop se focaliser sur le jeune homme, elle allait faire cette corvée qui l'énervait.
Heureusement que le sol était encore mouillé puisque l'eau était son ami. Et en tant qu'ami, il l'aida. Sur quelques gestes de mains de Blue, l'eau se mit à bouger en enveloppant le matériel à ranger. Blue possède un don, elle peut manipuler l'eau. Avec quelques signes de main, elle transportait le matériel enveloppé vers l'entrepôt. Puis une fois dedans, elle donna l'ordre à l'eau de lâcher prise et de repartir aussitôt, avec seulement quelques gestes des mains. Voilà ce qui termina la moitié du travail. Le reste, elle devait ranger toute seule dans la réserve. Une fois fait, elle recommença aussitôt.

Néanmoins, le temps ne lui a pas laissé recommencer. "Merci mon ami." Quelques gouttes se mirent à tomber du ciel, avant d'en tomber encore plus. Il pleuvait des cordes. La jeune fille aimait bien la sensation des gouttes qui tombe sur son corps, cela l'apaisait, mais très vite cette relaxation s'arrêta. Le quatrième année venait de la tirer afin de l'entrainer vers la réserve à la grande surprise de la jeune fille. Il devait penser qu'ils allèrent tout les deux attraper froid, mais Blue ne craignait en rien de tomber malade pour cela.
Une fois entré dans l'entrepôt, ils déposaient les derniers affaires à ranger qu'ils avaient attrapé en vitesse. Cependant, un bruit se met à s'entendre. Blue se tourna curieuse, puis vit la porte se fermer à cause d'une barre en fer.

► Calmons nous et trouvons un moyen de sortir...
Ils étaient enfermés. Le roux essayait d'ouvrir la porte, mais il n'y arrivait pas. Blue ne l'aida pas puisqu'elle savait que si elle l'aidait cela n'aurait pas fait avancer les choses. Elle n'avait pas beaucoup de force dans les bras et se fatigue assez vite donc dans les deux cas cela ne changera rien.
Le fait d'être enfermé avec un inconnu devait effrayé la jeune fille, mais sur son visage rien n'apparaissait ce genre de sentiment. "Point positif, on rate les cours." Elle se disait qu'il fallait seulement attendre sagement que le prochain cours de sport arrive, alors pas besoin de s'inquiéter. Cependant, cette pensée ne semblait pas être destiné pour elle-meme. Effectivement Blue n'allait pas bien. Elle regardait de droite à gauche en essayant de trouver un moyen de sortir de là. Elle ne suivait pas sa pensée, elle était stressé. Malgré sa tension, elle restait dans son jeu. Elle se disait qu'elle ne devait pas chuter et montrer un moment de faiblesse à quelqu'un. Et encore moins à un inconnu. Elle soupira afin de se calmer. Suite à ce geste, le garçon commença à parler. Sa voix sonnait faux, il bégayait. Cela faisait tout de même rire l'actrice enfermée avec lui. Sa façon de lui parler, l'amusait. A vrai, s'il ne l'avait pas fait rire, elle n'aurait pas tenu à jouer encore son "rôle".

« Ton jeu est faux. dit-elle en se stoppant un moment afin de lui addresser un sourire, un vrai sourire. Ne t'inquiètes pas, tu n'es pas obligé de me cacher ta frustration. »


Cela faisait tout de meme bien de rire un peu pour Blue. Elle riait rarement depuis qu'elle joue ce "rôle". Néanmoins, un rire était aussi signe de faiblesse, mais Blue ne l'avait pas compris. Elle continuait comme elle avait l'habitude de faire. Elle sourit paisiblement.

« Je m'appelle Blue, enchantée de te connaitre dans ce genre de situation. »


Blue ne resta pas longtemps debout suite à sa présentation qu'elle s'asseyait sur des tapis superposés. Encore une fois, elle faisait mine de chercher une issue, mais rien à faire, il n'y en avait point. Dehors, la pluie grondait, elle ne s'était pas arrêté. Il faut croire qu'ils allaient restés là encore un moment. Le problème c'est que dans cette pièce, il n'y avait strictement rien à faire. Le seule moyen afin de ne pas s'ennuyer, c'était de communiquer. Blue n'avait pas commencer de conversation depuis bien longtemps qu'elle a perdu la main. Elle ne savait que dire au dénommé Keiichi, mais vite elle devait parler sinon son jeu allait se dévoile. La jeune fille recommence à stresser. Elle sortait quelques mots afin de commencer la conversation qu'elle soit débile ou non, peut importe, elle devait parler.

« Jouons à un jeu afin de passer le temps. »


Code by AMIANTE


Dernière édition par Blue K. Setsuna le Dim 11 Aoû - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Musicien
avatarMessages : 30
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 22
Musicien

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Dim 11 Aoû - 17:56

*Mon jeu est faux ? Merde, pour avoir une réflexion de ce genre c'est forcément une actrice !*

Reiichi était inquiet. Il ne savait pas comment gérer cette situation. Cette fille riait et lui souriait, mais il était évident qu'elle savait parfaitement bien dissimuler sa vraie personnalité. Comment savoir si ce sourire était vrai ? Elle voyait bien que Reiichi cachait sa frustration, mais elle devait penser qu'il était inquiet à cause de leur situation. Or c'était bien la présence d'une autre personne dans la pièce qui le frustrait. Dehors il pleuvait toujours autant et personne à l'extérieur ne devait se douter de ce qui venait d'arriver. En soi c'était peut-être une bonne chose, être retrouvé enfermé avec une fille alors qu'on devrait se trouver en cour serait mal vu. Et même si les gens verraient que la porte et bel et bien bloqué, ils garderaient quand même un doute. Bloqué dans un local avec une fille... Pour certains, cette situation peut paraître bien trop parfaite pour être véridique...

Elle disait s'appeler Blue. Reiichi n'avait pas trop pour habitude de s'intéresser au cinéma Japonais donc si c'était bien une actrice, même connu, il n'en saurait rien. En dehors du fait qu'elle était en troisième année, il n'était sûr de rien à son sujet.
Blue venait de s'asseoir sur des tapis superposées. Visiblement, elle savait prendre son mal en patience. C'est alors qu'elle proposa à Reiichi de faire un jeu.

*Jouer à un jeu ? Elle rigole j'espère ? Hmm... Et si je lui proposais le jeu du silence, au moins j'éviterais le dialogue ! Non ça serait mal venu de lui proposer ça.*

Reiichi n'était pas trop d'humeur à jouer. Seul les échecs le passionnait vraiment. Malheureusement dans un local comme celui-ci, les probabilités de tomber sur un jeu d'échec étaient nulles. Tiens les probabilités, voilà quelque chose qu'il adorait faire en maths ! Certes calculer des probabilités était bien plus simple que faire de la trigonométrie ou des études de fonctions exponentielles, mais ce n'était pas pour la simplicité qu'il aimait en faire. Il adorait ça parce qu'on pouvait appliquer les probabilités partout !

*La probabilité de sortir de cette endroit maintenant est de zéro sur dix. La probabilité de devoir parler avec Blue est de dix sur dix.* « La probabilité que tu sois une actrice est de dix sur dix. Je me trompe ? Certes mon jeu est faux, mais je ne suis pas un acteur. Je suis musicien »

Forcément, Blue serait bien plus expérimentée que Reiichi pour cacher sa vraie nature. Alors plutôt que de chercher à mentir, il valait mieux pour Reiichi de la mettre en confiance en lui révélant des choses sur sa vie. Le fait de lui dire qu'il était musicien était une façon de lui montrer qu'il n'allait pas esquiver le dialogue et n'avait rien à lui cacher. Et puis même si elle en savait plus sur lui ce n'était pas grave. Ce n'est pas comme si Reiichi était recherché ou quelque chose du genre.

« Je ne pense pas qu'on puisse trouver un jeu à faire ici. Ah moins que tu en connaisses un ? » *Pff... Je ne vois pas trop quel jeu on pourrait faire mais c'est vrai que ça pourrait limiter le dialogue. Décidément, être enfermé avec une actrice... Dieu si tu existes, saches que tu as un sens de l'humour qui m'échappe.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Mer 14 Aoû - 20:29






► Jouons à un jeu de mensonge ou de vérité ?
Pour dissimuler la vérité, il faut le cacher par un mensonge. Cela n'avait rien avoir avec le métier d'acteur. Les acteurs jouent un personnage, mais ne mentent pas. Enfin, cela ne fait pas dans son travail en tout cas. Cependant il faut savoir que les acteurs sont comme tout le monde, ils mentent des fois, mais cela ne veut pas forcément dire qu'ils mentent mieux que les autres. Blue avait cette logique. Ce n'est parce qu'on est reconnu dans un domaine que celui qui ne l'est pas n'est pas meilleur que vous. Voilà en quoi se résume la compétitivité de la jeune fille. "Il ne faut jamais se fier aux apparences". Ces mots, ça en valait aussi la peine pour Reiichi. Le ton dont il a mit pour répondre à celle qui était assise, était froid, alors qu'elle était bien entrain de rigoler. On aurait dit qu'il avait une dent contre les acteurs. La jeune fille perdu son sourire, mais ne s'énervait pas. Il fallait tout de meme garder son calme afin d'avoir une atmosphère plus ou moins doux. Sans trop de conflits quoi.

« Si je te le disais, est-ce que ça aurait changer quelque chose ? »

Oui, l'aurait-il détesté ? Difficile à le savoir. Blue se rendait bien compte que le musicien n'était pas si gai que ce qu'elle avait vu, il y avait deux minutes. Si cela avait vraiment un sens, il avait comme si perdu son masque. Et Blue aussi d'ailleurs. Suite à ses paroles, il était évidant qu'elle avait perdue son coté doux avec les gens, mais cependant elle resta calme et ça c'était le plus important. Elle appliqua la réflexion qu'elle s'était dite au jeune homme.

« Certes, etre acteur est un avantage, mais jouer le gentil frustré ne te va pas du tout. » dit-elle en lui souriant.

Blue aimait bien le chercher. Elle trouvait cela amusant de découvrir un peu plus sur son identité. Son analyse n'est pas parfait, mais elle en tire au moins quelques conclusions. Qu'importe si c'est vérité ou pas, elle fait de son mieux de décrypté les paroles et gestes des gens. C'était pour elle, un travail, mais aussi un jeu individuel dont elle pratique souvent à cause de sa carrière.

Le jeune homme avait continué ensuite, en posant la question si Blue connaissait un jeu à faire. Toute fois, elle ne s'était attardé que sur ses premiers paroles qui l'avait dérangé, mais c'est vrai que le fait de proposer un jeu et de ne pas savoir lequel joué était débile. Cela fait bien longtemps qu'elle n'avait pas joué à un jeu qui demande communication. Surtout que si ils sont dans une petite pièce à seulement deux joueurs, ce n'était vraiment pas facile. Cependant, elle ne voulait pas abandonné l'idée, elle ne voulait pas montrer sa frayeur.

« Pour le jeu, je pensais à un sorte d'action et vérité, mais c'est vrai qu'à deux ce n'est pas du tout marrant. »

Blue avait pensé à un autre jeu, mais le problème c'est qu'elle devrait révélé de nombreuse point de sa vie. Ce qu'elle ne voulait absolument pas. De plus, lui demander de jouer à ce jeu était aussi impossible puisque lui-meme devait trouvait le but du jeu. A part, s'ils modifient les règles du jeu ?  


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Musicien
avatarMessages : 30
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 22
Musicien

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Jeu 22 Aoû - 15:18

Elle venait de perdre son sourire, enfin. Elle avait bien compris que Reiichi n'était pas celui qu'il paraissait être au quotidien. Mais elle n'avait pas l'air d'être frustré par sa froideur. Était-elle encore dans son personnage ou cette apparence calme était réellement naturelle ? Reiichi avait du mal à croire qu'on puisse être naturellement calme. Que l'on soit heureux ou non, on a toujours besoin d'agir, de bouger, de s'exprimer. Il est vrai que dans des musées par exemple, tout le monde est très calme. Cependant, ces personnes restent calme pour ne pas gêner la tranquillité des autres. Bien qu'en apparence cette volonté de ne pas gêner peut apparaître tout à fait respectable, elle cache une réflexion, d'après Reiichi, bien plus égoïste. Si on est calme, on invite les autres à l'être également et ainsi avoir le droit à de la tranquillité pour pouvoir contempler les œuvres. La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres n'est-ce pas ? Certes, cette réflexion de Reiichi sur une raison qui nous pousse à être calme va peut-être un peu loin, mais elle permet au moins d'après lui d'affirmer que le calme ne pas venir naturellement. On devient calme car on veut avoir droit au calme.
Elle avait l'air d'avoir ressentis le malaise que Reiichi avait en présence d'un acteur. Bizarrement, il se sentait ridicule. Sans même connaître cette jeune fille, il émettait un préjugé en se basant seulement sur sa profession. Être prudent est une chose, mais juger les gens sans les connaître est une erreur, une erreur à ne pas faire.

« Je suis désolé, c'est juste que je suis assez prudent avec les nouvelles personnes que je rencontre. » *Et tout particulièrement avec les acteurs, même si je me considère assez immature sur ce point là.*

Blue lui montra qu'elle avait bien compris qu'il n'agissait pas naturellement en lui disant "gentil frustré". Et à l'instant où elle lui dit ça, elle retrouva son sourire... Mais pas un sourire sincère, non. Plutôt un sourire irritant, mais néanmoins un sourire quand même. Blue avait l'air de s'amuser à déstabiliser Reiichi. Elle arrivait à saisir chaque faiblesse de ce dernier pour le taquiner ensuite. Reiichi était quelque peu intimidé, mais pas pour autant angoissé par la situation. Blue aussi devait contenir des faiblesses, c'est juste qu'elle savait bien mieux les dissimuler. Mais Reiichi n'allait pas chercher à les connaître. Et puis, la curiosité est un vilain défaut n'est-ce pas ?
C'est alors qu'elle lui proposa le jeu d'action ou vérité. En soi, c'était prévisible. Blue semblait intrigué par Reiichi et voulait sûrement en apprendre plus sur lui. C'était finement amené. De plus, étant enfermé dans un petit local comme celui-ci, autant dire que ce jeu n'allait sûrement pas comporter d'action mais uniquement de la vérité. La vérité de Reiichi contre la sienne... même s'il ne voulait pas se montrer curieux, ce deal l'intéressait. Le meilleur moyen d'apaiser cette atmosphère était d'être bavard. On est plus à l'aise avec des personnes que l'on connaît. Mais étrangement, Blue avait rajouté que ce jeu n'était pas marrant à deux. Peut-être avait-elle une autre idée de jeu en tête dans le même style ? Une chose est sûr, quel que soit le jeu auquel elle voulait jouer, ils allaient sûrement devoir parler d'eux.

« Si tu veux jouer à action ou vérité, j'accepte. Mais tu voulais peut-être proposer un autre jeu ? »


Dernière édition par Reiichi Murakami le Jeu 29 Aoû - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Dim 25 Aoû - 9:43





► Le double-jeu n'est pas si simple que ça...
Cacher sa véritable identité est toujours signe de peur. Une peur de voir comment le monde réagirait à notre visage. Visage qui est le notre, mais qui ne sera peut-être pas apprécier par son entourage. C'est comme cacher à ses parents qu'on est homosexuel. Ce qui n'est pas le cas pour tout le monde, mais c'est un exemple. L'origine de cette peur, c'est toujours pour plaire aux personnes, pour aussi ne pas affronter les critiques des gens extérieurs. C'est un peu comme une preuve de lâcheté. On ne s'accepte pas soi-même, ou voir au plus haut, on aurait honte de ce qu'on est vraiment. Alors que chaque humain est unique.
Avoir cette capacité de savoir bien mentir est aussi plaisant si on l'a, mais quand c'est pour jouer double-jeu, ce n'est pas tout le temps très marrant. Le fait de jouer une personne qu'on est pas est toujours difficile puisqu'il faut penser comme eux, voir la vie différemment. Il faut aussi bien duper les autres en essayant de faire attention sur ce qu'on dit. A la moindre erreur, il faudra se rattraper et si cela ne se rattrape pas, la partie sera finie.
De plus, une fois entré dans le personnage, on ne peut pas s'arrêter. Lorsqu'on décide d'abandonner le personnage, notre entourage sera surpris de voir comment nous sommes réellement et peut-être même blessé d'être dupé... Ensuite, il faut voir si les autres acceptent qui on est vraiment, Là encore, la situation peut varier.
Blue joue son personnage contre son gré. A la base, elle ne voulait être honnête sur ce qu'elle est, mais elle ne l'a pas pu. Elle n'a vraiment aucun problème qu'on l'accepte, c'est juste qu'elle était obligé de jouer ce personnage. Obliger de mentir sur son identité. Pourquoi ? Elle avait sa propre raison. Si elle le voulait, elle pourrait arrêter ce jeu qui ne lui donne aucun plaisir à jouer, mais c'était un peu trop tard pour ça. Si elle montrais son vrai visage dès maintenant, elle ne sait pas comment son public l'acclamerai. Et c'est bien cela qu'elle redoute. Donc, elle ne pouvait pas abandonner.

► Bon alors ce jeu ? Dois-je te mentir ou être honnête ?

« Ne t'inquiète pas, je comprend très bien. » Répondit-elle à son interlocuteur.
Malgré que c'était vraiment le cas de Blue, le jeune homme ne semblait pas le croire, et ça se voyait un peu dans son silence. Il avait vraiment l'air de se méfier, mais cela amusait la jeune fille. De tout façon, elle ne mord pas, elle est juste curieuse de jouer avec lui, même si au fond, elle ne savait pas quoi faire comme jeu. Oui, sa proposition de jouer à un jeu était tout simplement débile puisqu'elle ne savait quel jeu ils pouvaient jouer. Le jeu d' "Action et Vérité" était choisi au hasard. Elle l'avait dit ça comme ça, mais c'est en réfléchissant mieux, ce jeu était peut-être risqué. On pouvait donner peu d'action vu la salle, mais si on trouvait les bonnes actions, on pouvait faire ce jeu. Bon dit comme cela, ça ne semble pas français, mais si on comprend l'essentiel, c'est suffisant. Il fallait que Blue évite les vérités si elle ne voulait pas s'embrouiller. De tout façon, ce jeu n'est qu'un passe-temps et Reiichi ne connaissait pas Blue donc elle pouvait lui mentir comme bon le semble. Elle avait le choix entre jouer son personnage ou dire ce qu'elle est vraiment.  
Sinon Blue avait un autre jeu, mais encore une fois, c'était un jeu de vérité dont elle préfère éviter. Elle devait se contenter du jeu "Action et Vérité". Cependant, elle pouvait très bien changer les règles du jeu qu'elle avait en tête, mais c'était trop de réflexion et l'actrice n'arrivait plus à se contrôler. Elle commençait à trembler. Faiblement, mais elle tremblait bien. Pourquoi ce genre de comportement ? Même elle, elle l'ignorai.

« Je pense qu'il n'y a que ça... A part si tu préfères un "pierre-papier-ciseau" ? Si non, alors je commence, Action ou Vérité ? » Souria-t-elle.
Elle souriait, mais son sourire se crispait un peu à cause de son frisson.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Musicien
avatarMessages : 30
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 22
Musicien

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   Jeu 29 Aoû - 21:23

Etait-elle nerveuse ? Elle n'avait pourtant pas l'air d'être à l'aise. Peut-être qu'elle appréhendait le fait de devoir dire la vérité ? Elle avait dû proposer ce jeu aléatoirement sans vraiment prendre en considération les enjeux. Si elle choisissait vérité, elle devait alors honnêtement dévoiler un élément de sa vie à Reiichi, à moins bien sûr qu'elle soit une très bonne menteuse. Pourtant, rien qu'à l'idée de devoir se dévoiler la gênait. Peut-être ne savait-elle pas mentir ? Il est vrai que mentir avec conviction peut être une tâche très complexe, mais nous savons tous mentir. Avez-vous déjà passé une semaine sans mentir ? Si vous me répondez oui, alors j'affirmerais que vous êtes un menteur. Parfois, on ne réalise même pas que nous mentons régulièrement. Chérie, est-ce que tu me trouves plus mince ? Oui mon cœur... C'est un mensonge qui fait plaisir, mais un mensonge quand même n'est-ce pas ? Peut-être bien qu'elle a vraiment maigris, mais l'avez-vous visuellement remarqué quand elle vous l'a dit ? Aussi triste que ça puisse paraître, le mensonge est maintenant devenu conventionnel, même si personne ne l'avouera haut et fort.
Mentir est habituel, mais arriver à mentir directement à quelqu'un en disant l'opposer de ce que l'on pense, et le tout sans laisser paraître le moindre froncement de sourcil ou mordillement de lèvre relève du professionnalisme. Peut-être bien que Blue pourrait y arriver...

*Elle voulait réellement jouer à pierre papier ciseau ?*

Blue avait aussi proposée un pierre papier ciseau. Ceci confirma le fait que le choix du jeu action ou vérité s'était fait aléatoirement. Ce qui est marrant avec pierre papier ciseau, c'est que lors de la toute première fois où on y joue avec une personne, cette dernière jouera à coût sûr ciseau. Quoi, vous ne l'aviez jamais remarqué ? Jouez la pierre avec n'importe qui autour de vous et vous serez sûr de remporter la première partie ! L'analyse de Reiichi est infaillible, faites-lui confiance...
Elle accepta finalement de jouer à action ou vérité et proposa à Reiichi qu'elle commence. Il avait le choix entre action ou vérité. Bien sûr, Reiichi avait envie de dire action afin d'éviter d'avoir à parler de lui. Mais devoir agir sous l'emprise d'une fille ne l'attirait pas trop. Durant toute son enfance, il avait dû subir les ordres d'une femme, sa mère. Range ta chambre, met ton pull, arrête de regarder la télé... S'il obéissait, alors il avait un peu de répit avant de devoir faire une autre action donné par sa mère. S'il désobéissait, son gage était une punition. Cependant, choisir vérité et devoir révéler à Blue des aspects de sa vie ne l'enchantait pas non plus. Et puis il savait très bien qu'il n'arriverait pas à lui mentir. Son choix était donc fait, il allait lui dire la vérité. Mais qu'allait bien pouvoir être la question ? Si Blue optait pour une question très personnelle, Reiichi en ferait tout autant le tour d'après. A moins bien sûr qu'elle choisisse action.

« D'accord je commence. Je vais choisir vérité. » *Quel que soit ta question Blue, j'y répondrais mais après ça sera à mon tour.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pris au piège par l'ironie du sort [PV Blue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» L'ironie du sort, c'est la face cachée de notre destin.
» Pris au piège [Privé]
» Pris au piège {Annya}
» Pris au piège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Salle d'attente :: Corbeille :: Les RPs-