Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Katsuya Wakeshima ▬ Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Katsuya Wakeshima ▬ Terminée.   Ven 17 Mai - 17:02

Dossier scolaire de Katsuya Wakeshima

Fiche d'identité
❝ Moi c'est Katsuya ! Mais toi j'm'en fiche par contre.
Nom : Wakeshima
Prénom : Katsuya
Surnom : Kat / Yaya
Age : 17 ans
Date de naissance : 10 Août
Lieu de naissance : Kyoto
Groupe : Musicien
Option : Musique & Sport (Basket)
Métier : Serveur
Pouvoir : Manipulation Mental
Description du pouvoir : Comme l'indique le nom, ce pouvoir sert à manipuler une personne en plongeant son regard dans le sien. Ses paroles deviennent des ordres que la victime se voit obligé d’exécuter, et cela sans discuter. Il n'y a que les personnes avec un fort mental qui puisse contrer ce don.

Caractère
❝ Je suis un joueur un peu pervers.


Brillant. Compétitif. Déterminé.
Katsuya est un jeune homme qui excelle dans ce qu’il fait, parce qu’il se donne la peine de travailler pour avoir ce qu’il veut. Il persévère et ne s’arrête pas au milieu du chemin. C’est celui qui se relève après être tombé, et qui garde toujours le même regard déterminé et confiant. Car il sait que c’est en se battant qu’on fait les choses, et pas en claquant des doigts. Même s’il sait se servir de son don, il y a des choses pour lesquelles, l’utiliser reviendrait à bafouer ses principes. C’est une chose qu’il se refuse à faire. Il est donc fier de lui, car il est brillant, en travaillant de lui-même. Il ne refuse jamais un défi, un combat, ou n’importe quoi qui le ferait utiliser ses connaissances et compétences. Parfois, c’est plus que ce qu’il peut faire à l’école, il lui arrive d’accepter des challenges complètement idiots comme réussir à mettre telle ou telle personne dans son lit …

Charmant. Affectueux. Pervers.
Parce qu’on ne peut pas être parfait partout. Ce jeune blond est comme qui dirait … Un adepte de la drague. Il sera surement très courtois avec une jolie fille, parce que la seule chose qu’il y cherche, c’est l’attirer dans son lit. Donc, est-il vraiment charmant ? On a de quoi se poser la question. Mais ce n’est pas parce qu’il saura que draguer telle personne est impossible qu’il changera tout de suite de comportement. Ce serait, de son avis, indigne de sa personne. De belles paroles sortent souvent d’entre ses lèvres. Un regard plein d’envie se pose sur les personnes qui l’intéressent. Mais au final, il n’est rien de plus qu’un pervers. Et lui, il trouve ça amusant. Après tout, c’est une façon comme une autre de se réchauffer et se détendre, tout comme une manière d’oublier nos petits soucis. C’est une bonne chose en somme ! Mais plus que cela, Katsuya aime être près des autres, des gens qu’il apprécie, et peut se montrer assez tactile avec eux. S’accrocher sans raison au cou d’une personne. Poser sa main sur une épaule. Ebouriffer les cheveux de quelqu’un. Un peu tout et n’importe quoi. Tout ce qui peut lui faire sentir la présence des autres.

Protecteur. Impulsif. Orgueilleux.
Décidément, ça ne va pas en s’arrangeant ! Lui, c’est l’homme qui sait protéger quelqu’un. Celui qui sera toujours là pour le faire. Il fera n’importe quoi pour protéger les personnes qu’il aime, même si cela veut dire qu’elles doivent le détester après coup. Lui, c’est celui qui s’énerve trop rapidement, qui ne sait plus ce qu’il dit, et qui finit par s’en vouloir. Celui qui ne dira pas ce qu’il pense vraiment si on ne lui tire pas les vers du nez. Celui qui est trop fier pour avouer une chose toute bête. Celui qui t’en voudra si tu te mêles de ce qui ne te regarde pas. Lui, c’est celui qui te regardera de haut s’il pense que tu ne mérites pas mieux, qui te parlera comme un moins que rien, mais qui au fond cherche à t’aider, à te faire redescendre sur terre et que t’arrêtes tes conneries, mais ça, tu ne le sauras pas. A moins de savoir lire dans les pensées. Celui qui a un égo-surdimensionné, mais qui en même temps sait parfaitement où est sa place. Katsuya est taquin, joueur, mais il sait où s’arrête le jeu. Du moins normalement. Ça arrive, de faire des gaffes. Et il ne s’excusera que si la personne en vaut la peine, même s’il touche un point sensible. Il faudra le lui prouver. Lui, c’est Katsuya Wakeshima, un nom que tu devras te souvenir.

Physique
❝ Je suis sexy and I know it.


Katsuya, ce n’est pas le mec que tu vois dans la rue et que tu ne le remarques même pas, comme s’il n’avait pas existé. C’est tout l’inverse. Et il le sait parfaitement. Les regards se retournent sur son passage, il attire l’œil, et sait en jouer. Lui, c’est celui dont tu veux absolument le numéro de téléphone, que tu veux avoir dans tes amis, parce qu’il est cool et beau. Lui, c’est Katsuya.
La première chose qu’on voit, ce sont ses cheveux, un peu hérissés, et d’un blond éclatant, comme un champ de tournesol. Sa courte chevelure ne va pas plus loin que le début de sa nuque, et quelques mèches passent devant son visage, mais rien qui puisse le gêner. Il y passe très souvent un bandeau, en général noir, car ça se marie avec tout.
Et ce qui attire immanquablement le regard, ce sont justement ses yeux. Deux prunelles en amandes, légèrement bridés, d’une couleur étonnante et rare. Mieux que cela, cela peut varier entre deux couleurs. Deux orbes de feu, deux grandes et belles flammes vacillantes. Un moment, ils seront d’or, un autre instant, ce sera du sang qu’on y verra. Comment cela change ? Aucune idée. C’est simplement ainsi que les choses sont.
S’il attire l’œil, ce n’est pas pour rien. Son visage est pratiquement parfait. Sa peau est imberbe, et claire. Il a un corps élancé et fin. Une fine musculature suffit à son corps. Cela ne l’empêche pas d’être très bon en sport. Ce qu’il a est largement suffisant. Sur son ventre, on peut facilement y voir des abdos parfaitement dessinés. Il prend son rôle de joueur de basket au sérieux. Il a aussi de longues jambes le faisant culminer à un bon mètre quatre-vingt-six. Ce qui est tout à fait acceptable.
Lorsqu’il s’habille, ce sont avec principalement des vêtements jaunes, rouges, oranges, dans les teintes d’un coucher de soleil, et toujours avec classe. Enfin, tant qu’il se sent bien dedans, ça lui va. Mais il garde un certain style qui lui est propre. Il se prend quelque fois la tête pour tout accorder… Et sinon, il porte souvent un collier autour du cou, un pendentif en forme de clef, ou bien une plume, ou encore une pierre ambre enroulé dans du fil. Un peu tout et n’importe quoi en soit. On lui a souvent dit qu’il ressemblait à un rockeur … Ce qui n’est pas le cas. Je pense.
Bref, c'est le mec sexy que tu veux dans ton lit.

Histoire
❝ Je suis né un jour d'été.


Le vent souffle énormément en ce jour de début d’été. Le feuillage des arbres remuent sous le souffle du vent, les jupes s’envolent, les chapeaux aussi, et si une fenêtre est laissée ouverte, ce sont les feuilles ou les pages de livres qui se tournent. Mais le ciel est bleu, il n’y a que quelques nuages blancs qui se laissent aller au gré du vent. Mais personne ne s’en plaint, car il fait bien d’y avoir du vent lorsqu’il fait chaud. Ca rafraichit.
C’est une journée excellente pour une sortie. De nombreux enfants sont au parc, et dans ce regroupement, ils jouent tous à leur façon, et à ce qu’ils veulent. La seule chose intéressante à y voir, c’est l’un des enfants qui s’amusent à voler le jouet d’une pauvre petite fille pleurnicharde, qui le lance par terre et finit par le casser. La petite se met à pleurer devant son jouet cassé. Et un autre enfant n’aime pas ça. C’est un son atroce pour lui. Alors il se lève de là où il est, s’approche du gamin qui a importuné la pleurnicharde, et lui attrape le col en le fusillant d’un regard noir et pourtant ambré.

« Embête-la encore une fois et ça va mal se passer. Va plutôt te casser une jambe plus loin, ça nous ferait des vacances. »

Il relâche l’enfant, et va voir la fille en question pour lui réparer son jouet et qu’elle arrête enfin de pleurnicher, ça lui casse les oreilles. Enfin, c’est ce qu’il dit, mais pas ce qu’il pense. Cette enfant, il l’adore. C’est son amie d’enfance. Alors il la défend, parce qu’il sait qu’elle n’est pas assez courageuse pour le faire elle-même. Il reste toujours près d’elle afin de la protéger.
Soudainement, un cri les fait relever la tête. Un bruit strident de pneu se fait également entendre, au même endroit que le hurlement. Quelqu’un vient de se faire renverser. Et ce n’est pas n’importe qui, mais l’enfant qui embêtait son amie. D’après ce que les gens disent, il s’en sort avec une jambe cassée. Exactement comme il le lui avait dit. Le jeune garçon âgé de huit ans comprend qu’il est le fautif, mais ne sait pas encore comment ceci est possible. Il prend peur, mais ne montre rien. Il semble juste choqué, et agité, comme les autres enfants autour de lui. Une main se pose sur son épaule, c’est une adulte à la douce voix.

« Rentrons à l’orphelinat maintenant, d’accord ? »

Le jeune orphelin et le reste de ses amis la suivent, inquiets pour la plupart à propos de leur ami blessé. Personne ne sait ce qu’il faisait sur la route à ce moment-là. Personne à part lui. Ce jeune blond du nom de Katsuya Wakeshima. Et ce jeune garçon qui ne comprend encore rien à ce qu’il est, c’est moi.

_______________________________________________________________

Les cœurs des jeunes filles, si faciles à faire battre dès que tu as une chose en plus que les autres. La beauté ? Aussi. Les muscles ? Pas forcément. Il suffit d’avoir un petit plus, quelque chose de différent. Comme des yeux d’une couleur rare. Ce qui attire le regard, comme les cheveux blonds, et qui ne semblent pas être une coloration. Un regard vacillant entre l’or et la braise. Un regard accrocheur. Mais qui malheureusement, ne reflète aucune émotion à cet instant si important. Non pour lui – ou moi -, mais pour la jeune fille face à moi, qui se tripote la jupe, le visage tourné vers le bas et les joues empourprées. La demoiselle typique amoureuse.

« Désolé. Je ne peux pas sortir avec quelqu’un que je n’aime pas. »

Hm, c’est étrange, mon ton semble si froid lorsque je prononce ces paroles. Elle semble l’avoir perçu, je vois des larmes sillonner sur ses joues, quel dommage d’avoir à rejeter une aussi jolie fille. Malheureusement, je ne choisis que le meilleur du meilleur. Et j’ai l’impression qu’elle a lu dans mes pensées parce qu’elle me colle une gifle avant de partir en courant. L’aurais-je dis à voix haute ? Je ne m’en formalise pas, et ne fait que me frotter ma joue endolorie. Une fille sort de l’ombre en m’applaudissant. Je soupire en la reconnaissant. C’était une petite pleurnicharde avant, qui avait toujours besoin d’être protéger. Maintenant elle a la langue bien pendue à mon plus grand désarroi. Elle me reproche mon manque de tact et ma froideur. Mais je préfère faire les choses ainsi que de lui donner de faux espoirs. Même si ça se retourne contre moi. Alors je hausse les épaules comme si ça ne me concerne pas. Peu m’importe ce qu’ils pensent tous de moi, je vis ma vie comme je le souhaite, que cela leur plaise, ou non.

« J’ai besoin d’être consolé ~ »

Je m’approche d’elle et la coince contre le mur. Elle m’a l’air surprise, mais ça ne dure qu’un instant. La demoiselle a du répondant à présent, je n’ai à peine que le temps de poser ma main sur sa joue pour la caresser qu’elle tente de me donner un coup de genou entre les jambes. Heureusement que je la sens venir et la stoppe à temps. Je ne donnais pas cher de moi autrement. Ma main se porte à son menton et la force à me regarder.

« Maintenant, tu vas être une bonne fille, me laisser faire et apprécier, d’accord ? »

Elle hoche la tête comme si elle avait été programmée pour ça. Ses yeux sont vides. Peu importe, j’ai ce que je veux. Je pose mes lèvres sur les siennes, elle ne s’y oppose pas, non, elle m’obéit. Je profite donc de ce moment. Car elle est pour moi, la seule que j’aime, et cela depuis bien longtemps, mais elle ne le sait pas. Il me suffit de lui dire après coup de tout oublier, qu’elle le fera. Je n’aime pas ça. Utiliser ce qui semble être un don, sur elle. Mais si je ne veux pas qu’elle me haïsse, il le faut. Je suis un homme qui ne sait hélas pas se contrôler. Et je n’ai encore que quatorze ans, qui sait ce qui se passera plus tard …

_______________________________________________________________

Quel beau temps, pour une journée comme celle-ci. J’ai toujours eu de la chance de ce côté-là. Le jour de mon anniversaire, il fait toujours grand soleil. En même temps, c’est en été. C’est le dernier que je passe à l’orphelinat, ainsi que dans cette ville. Je ne regrette qu’une chose dans toute ma vie à Kyoto. Et je compte aujourd’hui réparer cela. Je me promène aux côtés de la fille que j’aime, qui n’en sait rien, qui pense qu’elle n’est pour moi qu’une amie d’enfance que je considère comme ma petite sœur. On est dans un parc, on se promène juste, histoire de profiter du bon temps. En fait, je l’ai amené ici pour une bonne raison. Je voulais trouver un endroit tranquille où nous ne serions pas dérangés par une tierce personne, car j’ai besoin de lui parler. Et surtout, je voulais passer du temps avec elle. Car ce sera la dernière fois.

On finit par s’asseoir sur un banc, fatigués par la longue marche que nous avons fait. C’est le moment de se jeter à l’eau Katsuya. Je me tourne alors vers elle, et lui attrape les mains, cherchant son regard des yeux, voulant toute son attention. Elle me regarde donc, et comprend que j’ai quelque chose d’important à lui annoncer. Mes lèvres se courbent en un doux sourire. Elle sait d’avance qu’elle ne va pas apprécier. Rien n’y changera, c’est déjà décidé. Je ferme les yeux un instant, et lorsque je les rouvre, ma voix retentit. J’annonce mon départ. Que je vais à Tokyo, entrer dans une grande école, où j’en ressortirais connu et prêt à affronter la vie comme il se doit. Mais surtout. Que je ne reviendrais pas.

Elle n’est pas contente. Elle refuse de me laisser partir. Mais je ne lui en laisse pas le choix. Et elle comprend très vite que c’est trop tard, j’ai pris ma décision et rien ne me fera reculer. Ses joues sont doucement inondées par ses larmes. Je m’y attendais, et pourtant ça me fend le cœur quand même. Je lui caresse la joue avec un sourire triste aux lèvres. Je lui demande de me regarder dans les yeux, elle le fait.

« Tu vas te souvenir de tout ce que je t’ai fait oublier, mais avant ça, tu vas te lever, retourner à l’orphelinat, aller dans ta chambre, te poser sur ton lit et attendre une demi-heure. Là, tu te souviendras de tout. Et tu choisiras de toi-même si tu me détestes, ou si cela ne change rien pour toi. Mais tu n’essaieras pas de me retenir de partir. Car il sera trop tard, et tu ne sais pas dans quelle école je suis. D’accord ? »

Elle hoche la tête mécaniquement, puis se lève, et s’en va sans se retourner une seule fois. Je murmure un faible au revoir, regardant sa silhouette disparaître petit à petit de l’horizon. Je lève le nez pour regarder le ciel, si beau et si bleu, pensant que nous serons toujours sous le même ciel, éclairé par le même astre. Nous finirons bien par nous retrouver un jour ou l’autre. Espérons juste que ce dernier n’arrive pas trop vite, nous ne sommes pas encore prêt pour ça.
Je finis par me lever, mettre mes mains dans mes poches, puis je vais dans la direction opposée à celle qu’a prise celle qui fut tout pour moi. Je compte bien réussir ma vie en entrant à Hôtôna. En espérant que ces années d’études m’assagiront. Cela ne me ferait pas de mal, d’après plusieurs personnes, mais l’on est toujours mieux en ne se faisant pas passer pour quelqu’un d’autre. Je prends le premier taxi que je vois pour me rendre à la gare afin d’aller à Tokyo, rejoindre mon nouvel habitat et nouvel établissement.


Et moi, et moi, et moi.
❝ Et oui, c'est Dieu.
Surnom : Kiss ou Shi.
Niveau RP : Bon
Où avez-vous connu le forum ? J'ai aidé à le mettre en place x)
Qu'en pensez-vous ? Je l'aime

Code du règlement : Validé by Kiss. ♥



Revenir en haut Aller en bas
 

Katsuya Wakeshima ▬ Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Secrétariat :: Inscription :: Inscription Acceptée-