Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Ode To Sleep, feat Yume Hoshiyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Ode To Sleep, feat Yume Hoshiyo   Mar 13 Aoû - 3:22







“Ode To Sleep”
Haruka & Yume


C’est dur, la nuit, quand on arrive pas à dormir. Quand notre cerveau est tellement tourmenté par des problèmes extérieurs qu’il refuse catégoriquement de se reposer. Haruka se tournait et se retournait dans son lit, blâmant un coup les couvertures, un coup l’oreiller. Dans la journée, il avait rencontré sur internet une énigme mathématique qui semblait fort compliquée mais, connaissant ses capacités avec les chiffres, il avait été persuadé qu’il serait capable de la résoudre. Seulement, il n’y était pas arrivé, même après avoir planché la journée dessus. Rien. Nada. Pas la moindre idée du résultat de cette énigme. Première fois que cela lui arrivait, et c’était tellement frustrant que ça l’en empêchait de dormir.

Il se leva finalement, s’habilla avec les premières choses qui lui passaient sous la main et s’assit à son bureau, se munissant d’un crayon et d’une feuille. Il griffonna rapidement l’énigme qui le hantait, essayant vainement de la résoudre et remplissant rapidement le papier de ratures. Il grogna, froissant le papier dans ses mains et le jetant à travers la pièce. Mais aussitôt, il reprit une feuille, coucha une nouvelle fois l’énigme sur le papier, puis plia ce dernier pour le fourrer dans une de ses poches, faisant tourner le crayon entre ses doigts.

Dans la chambre, on étouffe. Pas étonnant que le cerveau d’Haruka soit incapable de résoudre cette énigme. C’est pour cela qu’il prit la décision de sortir un peu. D’aller sur le toit. Est-ce qu’il en avait le droit ? Cela ne l’importait pas. Avant de sortir, il attrapa un parapluie gris qu’il épousseta avec un petit sourire. C’était un de ses parapluies préférés, malgré la simplicité de la couleur et de la toile, il lui avait toujours été fidèle.

Il sort finalement de la chambre, prenant garde à faire le moins de bruit possible. Noir. Il fait noir dans le couloir et, jusqu’à preuve du contraire, Haruka est incapable de voir dans le noir. Tant pis. Il pointe son parapluie en avant, histoire de s’en servir de la même façon qu’un aveugle se sert d’une canne. Heureusement encore que quelques rayons de lumière étaient là pour troubler l’obscurité, sinon le passage des escaliers aurait été une véritable épreuve.

Enfin, il déboucha sur le toit. L’air frais qui s’engouffra immédiatement dans ses poumons le fit frémir, et il se frotta les bras. Il ne faisait pas très chaud sur le toit, bien moins chaud qu’à l’intérieur, et il n’était pas beaucoup habillé, mais il n’avait pas la foi de redescendre pour mieux s’habiller.

Il s’avança, cherchant la place adéquate, et s’assit par terre en posant son parapluie sur ses genoux. Il récupéra la feuille et le crayon du fond de sa poche et déplia le papier, se mettant à le tourner dans tous les sens, ayant sûrement l’espoir que la réponse se cache dans une quelconque illusion d’optique créée par le tortionnaire qui a imaginé cette énigme. Mais toujours rien, le mystère restait entier.

Agacé, il soupira en posant le papier à côté de lui, bloqué sous le crayon. Avec précaution, il enleva le parapluie de ses genoux en se levant. Il ouvrit le parapluie, le pointant vers la lune, fasciné par l’effet que donnait la lumière nocturne à travers la toile fine et grisâtre du parapluie. Après quelques minutes de contemplation, il referma le parapluie, et s’approcha du bord, appuyant ses coudes sur le rebord. Ce dernier était haut, assez pour que personne n’ait trop de risque de tomber, et trop haut au goût d’Haruka. Comment pouvait-il profiter du panorama avec un rebord pareil ?

Sans attendre, il se hissa sur le rebord, regardant vers le bas sans penser une seconde aux conséquences qu’aurait une chute de cette hauteur. Il étira ses bras en baillant, tenant parfaitement en équilibre sur le rebord. Il se retourna, lâchant le parapluie par terre, puis se remit face au vide, fourrant ses mains dans ses poches et levant les yeux vers le ciel. Mais, alors qu’il était persuadé d’être seul, il cru entendre la porte du toit s’ouvrir. Imagination ? Possible. Sans lâcher le ciel des yeux, il tendait l’oreille, écoutant ce qu’il croyait être des pas. Un sourire presque sinistre éclaira son visage. Un visiteur ? Intéressant.



Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Actrice
avatarMessages : 158
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 23
Localisation : Quelque part dans l'académie

+ d'infos :
Âge: 18 ans
Métier: Actrice (de pub)
Infos:
Actrice

MessageSujet: Re: Ode To Sleep, feat Yume Hoshiyo   Mer 14 Aoû - 10:53

Cette nuit j’ai beau me retourner dans tous les sens je n’arrive absolument pas à dormir. Maman me manque. Même les brimades du patron me manquent. Il fait terriblement chaud dans cette chambre. Je me lève. J’ouvre la fenêtre. Je regarde dehors. On douterait presque que cette académie soit habitée avec ce silence de mort. Je m’assieds sur le rebord et chantonne le refrain d’une chanson de girugamesh que j’affectionne tout particulièrement.

« Tsuyogari warae ima Boys & Girls. Namida miseinaiyoni Boys & Girls. Egaoni nareba tsuyoku narerusa. Haruka miraino keshikinante. Daremo wakariwa shinaidaro. Korekara wa ima kimiga tsukamumono. »

Je remarque que les étoiles sont particulièrement brillantes aujourd’hui. Je me demande si les élèves ont accès au toit durant la nuit. Oh et puis au pire je m’en fiche j’y vais quand même. J’enfile une veste noire m’arrivant jusqu’aux genoux au dessus de ma petite nuisette bleu ciel et sors discrètement de ma chambre. À vrai dire je ne suis même pas sûre qu’on puisse quitter nos dortoirs au beau milieu de la nuit. Je referme lentement et silencieusement la porte pour être bien sûre que personne ne m’entende juste au cas où.

Je descends les escaliers sur la pointe des pieds et pars à la recherche de l’escalier qui mène au toit. Je le trouve et monte discrètement les marches comme une voleuse sur le point de se faire prendre avec son butin. J’arrive enfin en haut des escaliers. Une légère brise se fait tout de suite sentir. Mon dieu mais qu’est-ce qu’il fait froid ! Tiens, on dirait qu’il y a quelqu’un. En effet une ombre se dresse au loin à la limite de la plateforme du toit. À moins que ça ne soit mon imagination. Je reste statique près de la sortie on ne sait jamais ce qui peut arriver. Si ça se trouve cette silhouette n’est même pas humaine ou alors elle n’existe même pas. Bon il faut que je me lance.

« Euh… Bonjour ? »

Par réflexe je recule d’un pas. Mon pied droit glisse sur la marche inférieure et je me tords le pied.

« Ouille ! »

Me voilà maintenant désavantagée en cas de problème. Comment m’enfuir avec une patte folle ? Bon pas de panique. Si ça se trouve c’est tout simplement un pensionnaire de l’académie et avec un peu de chance il s’agira d’une personne gentille. Je titube jusqu’à la plateforme du toit et m’assied dos au mur juste à côté de la porte en gémissant. Maintenant il ne me reste plus qu’à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ode To Sleep, feat Yume Hoshiyo   Jeu 15 Aoû - 20:26






Une voix. Haruka était peut-être un peu fou sur les bords, mais pas au point de s’imaginer des voix. Enfin si… mais il savait quand même faire la différence entre une voix dans sa tête et une voix réelle. Normalement. C’était une voix de fille, en plus.

Il se retourna, se retrouvant maintenant dos au vide. Mettant ses mains en casquette au dessus de ses yeux, il se mit à scruter la pénombre. Il en était sûr, il voyait une silhouette, une ombre, un truc bouger. Il descendit alors du rebord pour retourner sur la plateforme du toit et reprit son parapluie dans ses mains.

Tâtant d’abord le sol avec le bout du parapluie, il finit par avancer en direction de l’endroit où il avait aperçut la chose qui bougeait. En avançant, il marcha sur le crayon qu’il avait laissé par terre et qui roula inévitablement sous son pied. Frôlant de très près la chute, il se rattrapa au dernier moment à l’aide de son parapluie.

Enragé contre le crayon, il le ramassa, le brisa en deux et jeta les deux bouts le plus loin possible, par-dessus le rebord, trop heureux de vouer le crayon à une mort certaine. Il soupira, se rappelant la raison pour laquelle il avait quitté sa place face au vide, et se remit à avancer.

Maintenant, il prenait garde à ne plus trébucher sur rien. Il s’arrêta à quelques petits mètres de la silhouette qu’il voyait maintenant presque parfaitement se détacher des ténèbres. C’était en effet une fille, assise par terre à côté de la porte. De la porte ? Peut-être avait-elle pensé que rester à côté de la porte serait pratique si jamais elle avait besoin de fuir. Mais elle n’en aurait pas besoin. Haruka sait se montrer gentil… parfois.

Restant immobile, il leva son parapluie et le pointa vers la fille. Il souri et, même s’il avait voulu montrer un sourire sympathique, ce sourire lui donnait plus un air de psychopathe qu’autre chose.

« Je te vois. »

Il reposa ensuite son parapluie et s’avança sans attendre vers l’inconnue. S’arrêtant à quelques centimètres d’elle, il s’accroupi devant la fille en la fixant et sans perdre son sourire amical raté.

« Qui es-tu ? »



Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ode To Sleep, feat Yume Hoshiyo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ode To Sleep, feat Yume Hoshiyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yume No Pandora ~
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Yu-Yume... *se cache*
» [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]
» Yume Namida - Underground - [Dollars]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Salle d'attente :: Corbeille :: Les RPs-