Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Guidé par le vent. [RP LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 23

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Mer 22 Mai - 8:20

Hikari attrapa son éventail dans un geste nonchalant. Quelle chaleur ! gronda-t-elle tout bas. Malgré qu'elle était dans sa chambre, il faisait une chaleur du diable. La climatisation avait cessé de fonctionner depuis hier après-midi et elle avait failli mourir de chaud dans la nuit. Heureusement, l'école avait fourni un ventilateur pour chaque personne. Du coup, elle avait passé la moitié de la nuit assise devant ce dernier pour éviter de transpirer comme un athlète qui faisait le 100 mètres.
Cependant, elle fut bien obligée de retourner dans son lit pour dormir un peu, sinon elle n'aurait pas réussi à se lever le lendemain matin. Certes, il était déjà 11 heures lorsqu'elle s'était levée, mais elle évitait d'y penser. C'était rare qu'elle dormait aussi tard, mais avoir dormi que 3 heures durant la nuit, ça n'arrangeait rien.
À présent, il était 14 heures et elle ne savait pas quoi faire. La chaleur l'empêchait de réfléchir aux idées pour son nouveau manga et dessiner en ruisselant de sueur n'était pas très bon pour les dessins. Elle passa, pour la énième fois de la journée, sa crème hydratante qu'elle mettait chaque nuit pour éviter d'avoir trop chaud. Elle baissait souvent la clim la nuit pour éviter d'avoir trop froid. Mais hier, elle aurait tué pour avoir une clim. Je suppose qu'il y en a plusieurs qui ont dû mourir de chaud, souffla-t-elle en se levant de sa chaise.
Vêtu d'une robe beige lui arrivant au-dessus des genoux. Elle resserra ses couettes habituelles. Puis, elle enfila des talons compensés rouges. Il fallait qu'elle sorte avant que la chaleur ne lui donne un mal de tête insupportable. Elle referma sa fenêtre pour éviter que quelqu'un rentre dans sa chambre. La chambre numéro 4 se situait au rez-de-chaussée.

Dehors, le vent soufflait par petite brise. On était en début août et elle remerciait le ciel de laisser un peu de vent souffler pour éviter la canicule. Bien sûr, elle espérait que lorsqu'il y aurait la canicule, la climatisation serait réparée et marcherait très bien. Décidément, c'était la première fois que ça arrivait, depuis les trois ans qu'elle étudiait à l'académie Hōtōna, il n'y avait jamais eu ce problème. Et encore heureux. Elle ne rentrait plus chez ses parents durant les vacances pendant déjà deux ans. La première année, elle était rentrée, mais son petit village ne lui rappelait que de mauvais souvenirs. À présent, elle trouvait l'excuse qu'elle devait travailler sur son manga pour avoir la paix. Elle se sentait chez elle à Tokyo.

Les rues étaient bondées de monde. Tous en tenus légères. Bien qu'Hikari portait souvent des tenues plutôt provocante. Les habitants devaient soit aller au travail pour les malchanceux, soit aller à la plage pour les plus chanceux. La rousse s'était dit plusieurs fois qu'il faudrait qu'elle aille à la plage pendant les vacances, mais elle n'avait encore trouvé personne pour l'accompagner. Malgré qu'elle s'entendait avec plus de personnes que dans le passé, elle avait encore dû mal à ne pas être solitaire.

Guidée par le vent, elle atteignit bien vite le parc. C'est agréable, cette odeur, pensa-t-elle en y entrant. L'odeur de l'été. Celle des fleurs surtout. Le parc en était rempli et elle ne savait pas par qu'elle miracle ils arrivaient à chaque fois de les faire fleurir. Pourtant, Tokyo était une ville dite pollué, mais les fleurs arrivaient à fleurir quand même.
Elle s'avança lentement, regardant le monde qui l'entourait. Il y avait surtout des enfants qui jouaient dans les jeux et deux-trois parents qui les surveillaient. Les bancs n'étaient pas tous rempli. Il y avait un couple de personne âgée sur l'un deux, un homme qui donnait du pain aux oiseaux sur un autre, et un couple d'étudiant sans doute. Elle repéra un banc loin de ces personnes et se dirigea.
Elle prit place au milieu du banc et s'étendit en prenant soin de laisser ses jambes collées l'une à l'autre. Son regard se dirigea vers le ciel. Il était d'un bleu éclatant, il n'y avait que deux nuages qui se perdaient dans l'immensité du ciel. L'été était bien là. Rien d'étonnant en août. Elle avait un mois de vacances et elle comptait l'utiliser pour faire quelques pauses dans ses recherches pour son manga et de profiter un peu de la ville et de ses alentours. Elle avait travaillé d'arrache pieds depuis qu'elle était rentrée à l'académie. Son éditeur lui avait dit qu'elle s'améliorait grandement en dessin, mais il voulait absolument qu'elle prenne tout son temps pour dessiner son nouveau manga. "La cruauté des uns, fait le malheur des autres." avait fait un best seller et donc elle avait le temps de poursuivre sa carrière. Tu es jeune Hikari, occupes toi de tes études avant de ton travail ! avait dit son éditeur. Il avait raison, mais elle voulait pouvoir faire les deux. Et surtout avoir le plaisir de recevoir les critiques bonnes comme mauvaises de ses fans sur sa page web.

Elle soupira longuement. L'été allait être long et sa dernière année à l'académie aussi. Quatre ans dans la même école, ça allait sans doute lui manquer. Mais au moins, elle pourrait poursuivre son rêve de mangaka dans la ville de Tokyo. En quelque sorte, elle n'avait pas envie de quitter le lycée, mais d'un autre côté, elle avait envie de voler de ses propres ailes.
Hikari posa ses mains sur son ventre et ferma les yeux un moment. L'odeur des fleurs et le bruit du vent était une merveille. Elle allait sans doute rester jusqu'au soir dans le parc. Peut-être aura-t-elle la chance de rencontrer quelqu'un qu'elle connait ? Ou non ? Seul l'avenir nous le dira.

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Ven 24 Mai - 16:41

Cassidy posa la main sur la poignée, l'abaissa et poussa la porte. N'ayant pas de chance, la porte était verrouillée elle rentra dedans, se cogna et tomba à côté de son sac. Maudissant l'infâme surveillante qui n'avait pas voulu lui remettre la clé sous prétexte qu'il y avait déjà une élève qui la possédait. La jeune fille reste un moment à contempler la porte. Avec cette vague de chaleur qui déferlait en ce moment sur le Japon, elle aurait préféré rester un peu plus longtemps en Amérique. Elle y était allée au début des vacances pour tournée une pub, et puis elle y avait passé du bon temps. Les plages, le shopping, les films et tout ça dans une température agréable. Et puis elle était rentrée...

Cassidy n'est pas frileuse, mais elle ne supporte pas quand il fait trop chaud. Et depuis qu'elle était rentrée tout ce qu'elle avait senti était cette chaleur. Matin, midi et soir ! Il faisait toujours chaud ! Le ventilateur de la maison ayant lâché, elle s'était dit qu'il était le moment qu'elle ramène ses dernières affaires, en croisant les doigts pour que la climatisation fonctionne. Malheureusement, elle était tombée en pleine canicule. Une guitare, c'était la dernière chose qu'elle devait amener. Elle était là, ranger tranquillement dans son étui. Cassidy n'avait aucune intention de rester dans cette fournaise, jusqu'à ce que l'autre élève revienne, mais elle n'avait pas envie d'abandonner la guitare.

Toujours assise en plein milieu du couloir, ses pensées se focalisèrent sur ce soi-disant colocataire. Pestant contre cette personne inconnue et contre la surveillante, elle se résigna à se lever. Elle traversa le hall, avec la guitare, en coup de vent. Il était hors de question qu'elle reste planté là, jusqu'à ce que le soleil se couche ou que ce soi-disant colocataire revienne avec la clé en main. Cassidy changea d'apparence, elle qui était habillée d'une robe blanche la troqua contre un short marron, ainsi qu'un tee-shirt blanc avec du jaune ample et d'une casquette marron et jaune. Elle troqua aussi ses talons aiguilles contres des bottes simples marronne. Gardant ses yeux et ses cheveux verts, elle ressemblait plus à un garçon.

Guidée par le vent, Cassidy tomba sur le parc. Encore plus bombé que les ruelles qu'elle avait prises. Elle hésita quelque seconde devant ces foules. Il faisait déjà assez chaud comme ça, alors si en plus elle devait supporter les chaleurs humaines... Elle finit par s'y engagé. Observant les arbres, et les fleurs, elle avançait avec pour seul but de passer le temps. On aurait pu la prendre pour une musicienne avec sa guitare, mais elle n'avait aucune envie de jouer dans un endroit pareil et encore moins de chanter par une chaleur pareille.

Cassidy sourit amusée, en évitant de justesse un gamin qui jouait avec des bombes à eau contre des amis. Son sourire s'agrandit en voyant l'allée, jonchait de reste de ballon entourée d'une flaque plus sombre que la terre. Elle s'engagea dans cette allée. Il y avait quelques bancs. La plupart avaient été désertés à cause des enfants, à peut-près tous sauf un. En passant à côté, Cassidy vit une rouquine allongée sur un banc. La demoiselle sourit, qui aurait envie de dormir dans cet endroit où l'on...

- Bande de sale merdeux... ! S'exclama t-elle.

Cassidy recula vivement, la bombe à eau l'ayant touché au ventre, elle avait reculé par instant. Alors qu'elle tombait, elle s'en reçut une autre dans le dos. Tombant lourdement sur les fesses elle ne put s'empêcher de sourire en voyant qu'elle n'avait pas été la seule à avoir subi l'attaque. La rouquine avait dû s'en prendre deux. Cassidy se souvient brusquement qu'elle avait la guitare. Se retournant, elle se leva d'un bond lorsqu'elle s'aperçut que le sac et le bas de la guitare étaient trempés.

- Tu vas me le payer ! S'écrit-elle en se dirigeant vers le gamin qui l'avait attaqué par derrière.

Elle s'avança d'un pas bien décidé vers le gamin. Elle avait laissé sa guitare à l'endroit où elle était tombée. Consciente que c'était à peine une dizaine de mètre, il n'y avait aucune raison pour qu'elle l'emporte. Cassidy s'arrêta à quelques mètres du garçon, en voyant une bombe à eaux, pas assez remplie pour exploser, à ses pieds. Elle se baissa pour la ramassait et fixa le garçon avec un grand sourire. Elle le lança vers lui, ayant participé à quelques cours de tir à l'arc, la bombe atteignit sans encombre le garçon. Elle eut un grand sourire, ayant pris sa revanche elle retourna chercher sa guitare.

Cassidy, avait un grand sourire au visage. L'eau l'avait rafraîchi et elle s'était bien amusée en se vengeant. Juste assez pour oublier l'affreux colocataire absent. Elle s'assit, à même le sol, et observa la rouquine. Elle finit prendre la parole la première.

- Salut !

Tant pis, si cette rouquine l'envoyait balader, elle reprendrait son chemin. Elle se pencha sur la sacoche de la guitare. En un clin d'oeil, ses vêtements se changèrent. Son short se transforma en jupe noire, avec un trait rose vif. Un tee-shirt à capuche, imitant le style d'une veste, noir aux bords aussi rose que celui de la jupe, avec des taches de couleurs. Vert vers le haut, bleu vers le bas dépassé par du jaune qui se glissait sur la jupe. On pouvait voir le haut d'un débardeur vert, qui se perdait ensuite sous l'immense tee-shirt. Puis des ballerines noires. Un bracelet rose à la main gauche. Un vert, un autre rouge, et un de perle jaune et blanche à la main droite. Des boucles d'oreilles vertes. Accompagné d'une barrette rouge.

Cassidy tira un torchon, d'une poche du tee-shirt, et essuya un peu la guitare. Peut importe qu'il y ait du monde ou pas, la jeune fille utilisait son pouvoir quand ça lui chante. Pour elle c'est la même chose, et quand on lui demande elle répond qu'elle est magicienne. Rien de plus simple. Elle reporta de nouveau son attention sur la rouquine.

- Moi c'est Cassidy Lewis !

La rouquine était habillée avec une robe beige, et des talons compensés rouge. Cassidy souriait, autant parce qu'elle n'avait pas été la seule à être trempé mais aussi car, cet endroit était plutôt agréable. Il était à l'ombre d'immense arbre, et quelquefois le vent s'y engouffrait. Bref, un endroit idéal par cette chaleur accablante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 23

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Lun 27 Mai - 8:14

Le vent était si agréable. Certes, il n'y en avait que très peu, mais chaque rafale faisait soulever légèrement les cheveux de la rouquine. Elle s'était allongée sur le banc, essayant de rattraper sa nuit. Elle se sentait fatiguée, mais essayait de garder une oreille grande ouverte. Qui sait ce qui pourrait se passer si elle s'endormait pour de bon ? Ses mains étaient posées sur son ventre, attendant patiemment de dessiner à nouveau. Le soleil lui tapait dans les yeux, mais rien ne pouvait détruire ce moment de bien être. Du moins, elle le pensait.
Alors qu'elle allait finir par s'endormir, elle entendit des gens courir et s'amuser presque à côté d'elle. Sans doute des enfants qui jouaient. Ils avaient quitté le terrain de jeu pour s'amuser avec les passants. S'amuser avec les passants... pensa-t-elle nerveusement. Cela ne prévoyait rien de bon. Au moment, où elle pensait que rien ne pouvait lui arriver, car elle était allongée sur un banc, les yeux fermés, elle se reçu quelque chose au niveau de sa poitrine.
Elle ouvrit les yeux brusquement, sentant de l'eau lui mouiller les vêtements. Une bombe à eau. Quel petit merdeux de... Elle jura tout bas et passa une main sur l'eau, comme pour l'éponger, même si c'était impossible. Elle tourna la tête vers les gamins qui embêtaient une jeune fille aux cheveux verts. Une bombe à eau se dirigea de nouveau sur elle et elle eu le temps de se relever pour l'esquiver. Sauf que son dos fut alors mouillée par la bombe. Elle se releva, s'apprêtant à passer un savon à ses garnements, mais ils étaient déjà partis.

Hikari reprit place sur le banc, passant une main dans son dos et sur sa poitrine. Malgré que sa robe était beige, on ne voyait pas à travers et elle remercia le ciel. Voir un soutien gorge à travers une robe, c'était horrible. Et elle ne voulait surtout pas être dans ce cas. Surtout à cause de gamins qui ne peuvent pas jouer que ensemble. Ils étaient obligés de faire participer les gens autour d'eux. Si elle avait été seule, elle aurait sans doute fait passer un mauvais quart d'heure aux gamins. La rousse pouvait se montrer très méchante lorsqu'elle faisait ses crises de nerfs.
Elle devait quand même bien reconnaître que la fraicheur de l'eau faisait du bien avec cette chaleur. C'était sans aucun doute pour cette raison qu'elle n'avait pas démarré au quart de tour. Elle soupira en regardant la tâche d'eau sur sa robe. C'était plutôt gênant d'être trempé. Surtout que la demoiselle aux cheveux verts venait tout juste de s'asseoir devant elle. Elle lâcha un "salut" que la mangaka ne prit pas la peine de répondre.
Les vêtements de la jeune fille se changèrent en un clin d'oeil et les yeux d'Hikari s'arrondirent. Alors, elle était comme elle. Enfin, pas totalement. Elles avaient juste toutes les deux un don. Elle devait sans doute être dans le même lycée que la rouquine. Bien qu'elle ne l'avait jamais vu. D'un côté, sur autant de monde, comment pourrait-elle toutes les reconnaître ? Surtout qu'elle n'était pas du genre à détailler chaque personnes qu'elle croisait.

« - Moi c'est Cassidy Lewis ! »

Elle pesa le pour et le contre. Pour être sociable, il valait mieux pour elle de répondre, n'est-ce pas ? Surtout qu'elle faisait partie de la même académie qu'elle et qu'elles seraient amené à se revoir. C'était un grand pas pour Hikari. Elle parlait le plus souvent à des personnes de sa classe ou à quelques élèves de son cours de littérature, mais pas à des élèves qu'elle voyait comme ça. C'était le moment de changer. Pour sa dernière année, elle pouvait faire un effort.

« - Hikari Omoi, répondit-elle simplement. »

Elle fit le tour du parc du regard. Les enfants n'étaient plus en vu, elle n'avait plus besoin de rester sur ses gardes. Quoi qu'on ne sait jamais. Elle serait prudente si elle entendrait à nouveau des enfants courir ou des cris. Elle n'avait strictement pas envie de se refaire mouiller. L'eau finirait par sécher, surtout avec cette chaleur. Elle détailla la jeune fille aux cheveux verts. C'était rare comme couleur, mais elle avait cessé de se poser des questions inutiles sur les personnes possédant un don. Elle semblait plus jeune qu'elle, un an ou deux ? En tout cas, elle devait avoir plus de 14 ans pour être rentré à l'académie.

« - Tu fais partie de l'académie Hōtōna, n'est-ce pas ? »

Elle afficha un petit sourire. Serait-il possible que quelqu'un possédant un don ne soit pas dans l'académie ? Une personne âgé de plus de 14 ans et de moins de 19 ans, bien sûr. Tout le monde entendait parler de l'académie. Tous les pays la connaissaient. C'était l'unique académie qui accueillait les élèves à dons et qui sont des célébrités en plus. Heureusement qu'il y avait des élèves normaux dans le lycée, sinon, Hikari se serait senti mal. Entourée de célèbre personnes. Certes, son manga avait fait fureur, mais elle aimait penser qu'elle passerait encore inaperçu pendant plusieurs années.

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Jeu 6 Juin - 13:18

[Désolé du retard ! J'étais privée d'ordinateur !]

Cassidy sourit en voyant le sourire de la rouquine. Elle aimait bien utiliser son pouvoir devant les autres parce qu'elle adore voir leur réaction. Elle aimait bien comparer les réactions de chaque personne. Certaine sursauter et reculer, tandis que d'autre ne montrer presque rien.

« - Hikari Omoi.»

Hikari Omoi... La jeune fille était sûre d'avoir déjà entendu ce nom quelque part. Quelque part et récemment, mais elle n'arrivait pas à s'en souvenir. Elle essuyait machinalement l'endroit où la guitare avait été mouillée. Si elle retrouvait le colocataire fantôme, il le payerait cher ! Il aurait au moins pût laisser les clés à l'académie. Elle aurait pût déposer sa guitare, et par la même occasion l'empêcher de se faire mouiller par ces sales enfants ! Oui, il allait passer un sale moment ! Ou quelque chose qui s'en rapproche.

« - Tu fais partie de l'académie Hōtōna, n'est-ce pas ? »

Cassidy arrêta de nettoyer la guitare et releva la tête. Si la rouquine posait cette question c'est que soit elle en faisait partie, soit elle en avait juste entendu parler. La demoiselle se demandait, si ce n'était pas pour ça que le nom de son interlocutrice lui disait quelque chose. Elle pencha la tête légèrement sur le côté, elle se demandait quel âge pouvait avoir mademoiselle Omoi, peut-être dix-sept voir dix-huit ans. Finalement, elle sourit et tendit sa main droite à la jeune fille.

- Exact ! Répondit-elle enjouée. Seconde année classe A. Je fais partie des clubs de musique, de photographie et de littérature ! Cette année, je dors aux dortoirs... M'enfin, mon colocataire fantôme a eu la bonne idée d'emporter la clé avec lui du coup je me retrouve avec ma guitare à dormir dehors jusqu'à ce que je le trouve ! De plus la surveillante ne m'a même pas...



Cassidy s'arrêta net dans sa tirade. Elle se souvenait de ce que lui avait dit la surveillante. Enfin juste d'un bout de phrase, et du moins elle le croit. Voilà pourquoi elle avait l'impression d'avoir déjà entendu le nom de la rouquine. Elle éclata de rire toute seule, se calmant rapidement. Pliée en deux, elle demanda.

- Tu ne dormirais pas dans la chambre 4 par hasard ?

La jeune fille observa la rouquine. De grand cheveux roux ainsi que des yeux bleus. "Bleus comme le ciel" pensa Cassidy. En effet le ciel était dégagé, il n'y avait pas un seul nuage en vue. Les yeux, de mademoiselle, avaient plus la couleur de l'océan que du ciel. Elle ne pût retenir un souvenir quand l'histoire de l'oiseau bleu revient en mémoire pour disparaître aussi vite. Elle observa l'allée, se maudissant de ne pas avoir amené son appareil photo. L'allée était magnifique à ses yeux. Par-ci par là quelques rayons de soleil, plus courageux que d'autres, venaient s'écrasaient sur le gravier sec. Les ombres des arbres s'agitaient doucement en même temps que leur propriétaire. Et puis les restes des bombes à eaux. On aurait presque dit un passage enchanté dans un jeu vidéo.

Cassidy referma la sacoche de la guitare, elle aurait bien voulu jouer un peu mais, elle trouvait que le moment était légèrement déplacé pour le faire. Elle passa sa main derrière son cou et eut un grand sourire.

- Désolé, je suis bavarde. Sinon tu fais partis de quel club ?
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 23

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Ven 7 Juin - 8:25

[H.S. : Ce n'est pas grave, ne t'en fais pas ! Smile]

Douche gratuite, pensa-t-elle en sentant son t-shirt toujours autant mouillé. D'un côté, quelques minutes s'étaient écoulées, il ne fallait pas qu'elle croit qu'elle serait sèche en deux minutes. Bien que la jeune fille devant elle, Cassidy Lewis, était déjà sec. C'était grâce à son don qui consistait à changer d'affaire. Quel don fantastique. Hikari n'avait pas une telle chance d'avoir un don pareil. Son déplacement d'objet semblait inutile face à ce dernier. Bien que ça lui était utile lorsqu'elle dessinait et qu'elle voulait boire ou qu'elle voulait attraper une gomme ou un autre crayon.
Elle se concentra sur la jeune fille assise au sol. Elle ne comprenait pas comment les gens pouvaient réussir à s'asseoir sur le sol comme ça. La rouquine n'avait jamais supporter de s'asseoir ainsi, c'est d'ailleurs pour ça qu'elle restait debout devant la salle lorsqu'elle devait attendre le professeur.

« - Exact ! Répondit-elle enjouée. Seconde année classe A. Je fais partie des clubs de musique, de photographie et de littérature ! Cette année, je dors aux dortoirs... M'enfin, mon colocataire fantôme a eu la bonne idée d'emporter la clé avec lui du coup je me retrouve avec ma guitare à dormir dehors jusqu'à ce que je le trouve ! De plus la surveillante ne m'a même pas... »

Hikari l'écouta attentivement. Quel imbécile ce colocataire de ne pas laisser les clés à l'accueil. Pauvre fille, elle va devoir dormir je ne sais où. Sa réflexion était plutôt amusante, mais à ce moment-là, elle ne se doutait pas que ce colocataire, c'était elle. Le rire nerveux de la demoiselle l'a fit légèrement grimacé.

« - Tu ne dormirais pas dans la chambre 4 par hasard ? »

La mangaka eu un bug. Elle dévisagea la demoiselle. Chambre 4. Oui, c'était bien sa chambre, mais elle n'avait pas de colocataire. Du moins, pas pour le moment. Elle se força à faire de la place dans sa tête. Ses pensées étaient toutes sur son futur manga, elle travaillait dur dessus et elle avait plein d'idées qui ne demandaient qu'à être exploité le plus vite possible. Elle avait tout noté dans son bloc note pour éviter de les perdre. Ce n'est pas à ça que je dois penser ! s'énerva-t-elle mentalement.
Elle réussie enfin à repérer un moment passé dans le bureau du directeur quelques jours auparavant. « Mademoiselle Omoi, vous allez avoir une colocataire pour cette année. Elle arrivera dans quelques jours, alors je vous prierais de laisser vos clés à l'accueil lorsque vous sortirez. Le temps que nous faisons un double de votre clé. » La rouquine avait bien sûr accepté. Cependant, elle n'était pas sortie de sa chambre depuis longtemps et après avoir passé une mauvaise nuit à cause de la chaleur, elle avait complètement oublié de laisser les clés.

« - Désolé, je suis bavarde. Sinon tu fais partis de quel club ? »

La demoiselle sursauta. Elle était si concentrée dans ces pensées qu'elle avait oubliées qu'elle était à côté de Cassidy. Entendre sa voix l'a fit légèrement sursauter. Lorsqu'elle dessinait, c'était la même chose, elle se refermait dans son monde et n'entendait plus ce qui se passait autour d'elle et ne voyait plus les heures passées. La rouquine avait une concentration extrême. Les professeurs en étaient étonnés lorsqu'elle faisait ses contrôles. Ils voyaient une Hikari parfaitement concentré sur sa copie et qui avait du mal à décrocher lorsque c'était l'heure de rendre les copies.
Elle soupira face à son idiotie et son inattention aux choses qu'elle trouvait subtile.

« - Je suis navrée Cassidy, il se trouve que ton colocataire fantôme, c'est moi, elle soupira encore. Je suis tellement préoccupé à cause de mon manga que j'avais complètement oublié que j'allais avoir une colocataire. C'est sans doute l'habitude d'être seule. »

Elle afficha un petit sourire d'excuse. Elle s'en voulait quand même un peu, même si elle était loin d'être sociable. Ce qui était sûr, c'est que ça ne lui aurait pas plus d'arriver devant sa chambre et découvrir que son colocataire n'était pas là et qu'on ne pouvait pas poser ses affaires. Cassidy était encombré avec sa guitare. Hikari maudit sa concentration extrême sur ce qu'elle faisait.

« - Je suis dans le club de journalisme. Je ne participe que très rarement, mais on me confie surtout les dessins comme je me débrouille plutôt pas mal. Et d'après les membres du club, ça leur suffit largement. Au moins, je participe sur quelque chose. »

La rouquine rit. C'est vrai qu'elle faisait partie d'un club où elle n'allait que rarement. Elle était trop préoccupée par son manga. Elle s'y rendait qu'une fois par semaine pour voir si elle devait faire des dessins. Ce qui était marrant pour elle, c'est que malgré la maturité de ses mangas, ils lui confiaient toujours des dessins drôles à dessiner et elle aimait ça.
Elle se souvenait vaguement d'avoir participé à un article. Du moins, elle avait été chargée d'écrire un article. Ils l'avaient trouvé apte à l'écrire par rapport à son manga. L'article traitait sur la persécution et elle en avait fait un chef-d'œuvre. Finalement, elle s'y plaisait dans ce club, même si elle ne parlait pas souvent à ses membres. Après tout, Hikari restera Hikari. Insociable pour toujours.

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Sam 8 Juin - 10:47

Cassidy ne put se retenir de sourire en voyant Hikari sursauter. Une petite partie d'elle criait vengeance en riant, tandis que l'autre s'en voulait de l'avoir peur. Ces deux émotions mélangées donnèrent un grand sourire à la jeune fille. Ses professeurs s'étonnaient de voir que parfois la jeune fille souriait sans raison ou éclatait de rire. Ils la trouvaient distraite et dissipée, même lors des contrôles. En classe, ils disaient toujours qu'elle ne tient pas en place et qu'elle fait souvent le pitre, pourtant elle à toujours de bon résultat. Cassidy se concentra sur Hikari lorsque celle-ci soupira.

« - Je suis navrée Cassidy, il se trouve que ton colocataire fantôme, c'est moi, elle soupira encore. Je suis tellement préoccupé à cause de mon manga que j'avais complètement oublié que j'allais avoir une colocataire. C'est sans doute l'habitude d'être seule. »

Par réflexe la jeune fille se cacha le visage pour masquer son immense sourire. Quand ses émotions sont trop forte, elle a tendance à rire en plein milieu d'une conversation. Sa joie et son envie de vengeance prenaient de plus en plus le contrôle.

« - Je suis dans le club de journalisme. Je ne participe que très rarement, mais on me confie surtout les dessins comme je me débrouille plutôt pas mal. Et d'après les membres du club, ça leur suffit largement. Au moins, je participe sur quelque chose. »

Cassidy releva la tête, un grand sourire au visage. Le club de journalisme, elle avait confondue les options avec les clubs. Elle eut un petit rire.

- Pas grave, puis de toute façon ces gamins m'ont piqués ma vengeance ! Tu dessines des mangas, c'est super ! En faite, je suis aussi dans le club de journalisme, j'ai confondu club et option. Comment ça se fait qu'on ne se soit jamais vu avant ?...

Cassidy se leva. Elle se demandait comment elle avait fait pour ne pas rencontrer la dessinatrice avant... De son mètre soixante dix-sept elle dominait Hikari toujours assise sur le banc. Elle s'étira en levant les bras le plus possible et en se penchant un peu en arrière.

- Bon ! Si on allait se balader avant que ces sales gosses reviennent ? Je connais un super vendeur de glace !

Elle se baissa et attrapa la sacoche de la guitare et la mit en bandoulière. Elle utilisa son pouvoir et reprit les vêtements qu'elle avait avant de se faire attaquer. Elle sourit en se rendant compte qu'il était déjà sec. Son pouvoir est vraiment génial parfois. Elle planta son regard vers dans les yeux d'Hikari.

- Sinon, ça fais longtemps que tu es à l'académie ? Moi j'y suis depuis l'année dernière !

Cassidy sourit et pencha légèrement la tête sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 23

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   Lun 10 Juin - 12:56

La demoiselle trouvait la situation plutôt drôle. Oublier qu'elle allait avoir une colocataire était déjà hilarant, mais penser qu'elle ne participait pas à son club y était encore plus. Elle se rendait bien compte qu'elle n'essayait pas vraiment d'avoir des amis. Malgré qu'elle était rentrée à l'académie il y a trois ans, elle était toujours aussi insociable.

« - Pas grave, puis de toute façon ces gamins m'ont piqués ma vengeance ! Tu dessines des mangas, c'est super ! En faite, je suis aussi dans le club de journalisme, j'ai confondu club et option. Comment ça se fait qu'on ne se soit jamais vu avant ?... »

Hikari pouffa de rire. Elle ne s'était même pas rendu compte qu'elle s'était trompée entre club et option. Comme quoi elle pouvait être très distraite quand elle voulait. Même quand elle ne le voulait pas, d'ailleurs. Elle n'arrivait pas à se concentrer sur les choses futiles et de toute évidence, les clubs et options, elle s'en fichait royalement.

« - Hum... Je pense que ça doit être parce que je ne me rends qu'une fois par semaine au club et que je ne reste que cinq minutes à tout casser. »

Elle rit encore. Elle se souvenait qu'elle n'avait pas été au club la semaine dernière, ni même la semaine d'avant. En fait, elle devait y aller qu'une fois par mois même. Sauf lorsqu'elle s'ennuyait et qu'elle décidait d'y aller. Du moins, comme les vacances arrivaient, elle n'avait pas jugé nécessaire de se rendre au club.

« - Bon ! Si on allait se balader avant que ces sales gosses reviennent ? Je connais un super vendeur de glace ! »

La mangaka observa la jeune fille qui venait de se lever. Qu'est-ce qu'elle est grande, pensa-t-elle en s'émerveillant. De son haut de ses 1m60, Hikari ne pourrait pas faire sa maligne. Elle était très petite, mais d'après une norme générale, elle était de taille moyenne pour une fille. Cassidy était sans doute trop grande, mais c'était toujours agréable de voir une femme grande. Du moins, d'après les mannequins.
Cette réflexion fit questionné Hikari sur le métier que faisait la jeune fille. Elle devait être sans doute mannequin ou peut-être sportive ? La rouquine ne savait pas trop, elle avait déjà rencontré une grande femme qui était musicienne. Dans cette académie, tout était imprévisible.

« - Sinon, ça fais longtemps que tu es à l'académie ? Moi j'y suis depuis l'année dernière ! »

Elle se rendit compte qu'elle réfléchissait encore trop. Il serait peut-être temps pour elle d'arrêter de réfléchir et d'agir. Elle semble sympa et je devrais me faire amie avec elle. Après tout, elle est dans ma chambre. Hikari avait eu beaucoup de mal à s'habituer à la vie en colocation. En première année, elle était avec une seule fille qu'elle n'aimait pas vraiment. En seconde année, elle s'était retrouvée avec deux garçons et une fille. Elle s'était liée d'amitié avec eux, mais elle s'était disputée avec l'un des garçons si violemment qu'elle avait bien cru qu'elle allait lui en coller une. En troisième année, elle avait été seule en début d'année, puis s'était retrouvé avec deux filles qui ne la calculaient même pas. Et qui n'était pas souvent là. Lorsqu'en avril, le secrétariat lui a annoncé qu'elle serait seule, elle avait été heureuse. Puis, Cassidy devait venir emménager et elle s'était promis de ne pas faire d'histoire pour sa dernière année.
Elle était dans la bonne voie.

« - Je ne peux pas refuser une bonne glace, avoua-t-elle. »

Elle se releva du banc en s'étirant légèrement. Sa robe était encore mouillée et elle préféra ne pas y penser pour éviter de faire une crise de nerf. Ses crises de nerf étaient incontrôlables, alors il fallait qu'elle fasse attention à ce qu'elle pensait. Elle vint se mettre à côté de Cassidy, la grande Cassidy, et lui fit un signe de tête pour lui dire qu'elle la suivait. Une glace lui ferait le plus grand bien avec cette chaleur.

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Guidé par le vent. [RP LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Guidé par le vent. [RP LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenade au gré du vent. [ RP libre ]
» La foudre contre le vent [libre]
» [Libre] Sous la pluie et le vent.
» [pv Emma + libre] Il fait beau, il fait chaud, mais le vent souffle.
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Salle d'attente :: Corbeille :: Les RPs-