Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Ruka Orihara ▬ 40%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Ruka Orihara ▬ 40%   Mer 29 Mai - 9:52

Dossier scolaire de Ruka Orihara

Fiche d'identité
❝ Hum... C'est l'heure du petit-déjeuner ?
Nom : Orihara
Prénom : Ruka
Surnom : Ruru'
Age : 16 ans
Date de naissance :
Lieu de naissance :
Groupe : Acteur
Option : Théâtre & Photographie
Métier : Acteur
Pouvoir : Manipulation des sentiments
Description du pouvoir : Tout comme le nom l'indique, son pouvoir sert à contrôler les émotions que ressentent les autres. Il peut donc retirer la colère d'un tel, donner l'illusion d'amour à un autre. Faire battre les cœurs, faire rager les autres, en faire pleurer certains, et en faire danser ailleurs. Parce qu'ils se sentent soudainement attirés par celui-ci, haineux envers l'autre, triste pour une petite chose, et joyeux pour les derniers.

Caractère
❝ Je ne suis plus rien sans elle.


Ecrire ici

Physique
❝ Je suis une image, un reflet, un double.


Ecrire ici

Histoire
❝ Nous sommes nés un jour d'été.


« Nous étions deux. Et en même temps qu’un. Une seule et même âme. »

Les deux enfants quasi-identiques se tenaient la main en regardant droit devant eux. Un sourire malicieux était peint sur leurs lèvres. Ils attendaient sagement que leur père termine son entrevu. Une fois ceci fait, l’homme qui les élevait s’approcha d’eux, posant une main protectrice sur leurs frêles épaules, comme s’il n’y avait qu’une personne devant lui. Les lèvres de cet homme se courbèrent fièrement. Il leur demanda s’ils étaient prêts, et les deux enfants hochèrent la tête à l’unisson. Il rit en se redressant et se tapant dans les mains, leur montrant ensuite le chemin vers les coulisses. Les deux petits blonds âgé de sept ans chacun, écoutèrent chaque parole des adultes qui les entouraient, ne quittant pas leurs sourires respectifs, tous deux bienveillant. Ayant saisit tout ce qu’on leur demandait de faire, ils se placèrent au milieu de la scène, en face d’un long rideau rouge bordeaux, toujours la main dans celle de l’autre. Doucement, ce dernier se leva et les projecteurs les illuminèrent afin que l’immense salle remplie et même bondée puisse les voir. Ils se présentèrent sous le nom des jumeaux Orihara. Fils et fille du directeur de la grande multinationale Orihara Corporation. De très jeunes artistes mais déjà bien talentueux.

Arisa & Ruka. Riri & Ruru. Les jumeaux aux airs angéliques.

_______________________________________________________________

« Peu importait ce que nous étions. Qui nous étions. Tant que nous étions ensemble. »

Les blondinets couraient à travers la grande salle de réception, jouant avec les enfants d’autres personnes importantes dans la société avec qui ils devaient se lier d’amitié pour favoriser les relations de leurs parents, mais ceci ne les dérangeaient pas, car ils étaient comme eux, ainsi ils s’amusaient ensemble sans souci. Les rires fusaient à tout va, des voix cristallines, des voix d’anges. Ils passaient sous les tables garnies de plats plus succulents les uns des autres, manquant de peu de les renverser à leur passage. Ils tournaient autour des adultes qui ne savaient plus où en donner de la tête avec ces gamineries mais finissaient par rire autant que les enfants. Puis la partie de jeu fut interrompue par leur père qui cognait délicatement une cuillère contre un verre afin d’avoir l’attention de tout ce beau peuple regroupé ici même pour une bonne raison. Les deux enfants dont il était question ce jour-là furent sollicités pour rejoindre la petite scène et y souffler leurs bougies devant tous les spectateurs et amis de leur père. Au moment où ils allaient s’y rendre comme on leur demandait, un enfant avec qui ils jouaient leur posa une question tout à fait pertinente mais qui leur fit glisser un faux sourire sur leurs lèvres à tous deux. Où était leur mère ? C’était une question à laquelle ils ne pouvaient hélas répondre, car eux-mêmes n’en avaient pas la moindre idée. Ruka resserra son étreinte sur la main de sa jumelle qui fit de même. Ils se soutenaient l’un l’autre. En parfaite harmonie, leurs voix se mélangèrent et ils répondirent par une question. Qui était cette personne ? Sans laisser l’enfant répliquer, ils gagnèrent l’estrade et faisant un vœu commun, ils soufflèrent d’un seul coup les dix bougies du gâteau qu’ils avaient sous le nez. Tout le monde applaudit, et les jumeaux se tenaient la main face à cela en souriant grandement, joyeux.

________________________________________________________________

« Même si je me mettais à hurler, cela ne te ferait pas revenir ici. »

Les deux jeunes adolescents se tenaient encore et toujours par la main, comme si le fait de les lâcher les déchirerait à tout jamais. Habillés en uniforme scolaire, ils rentraient de l’école ensemble, comme chaque jour, et se racontaient leurs journées respectives, n’étant pas dans la même classe cette année-là de leur quatorze ans. Ils venaient de passer la porte automatique du bâtiment où travaillait leur père, et ne se doutait aucunement de qui les y attendait, pour quelle raison, et ce qui allait leur arriver. Ils étaient encore tout insouciants en s’approchant de l’ascenseur, ceci jusqu’à ce qu’une voix les interpelle. Une voix féminine, froide, et tranchante. Leurs têtes pivotèrent pour voir qui les appelaient, et ils eurent vite fait de comprendre de qui il s’agissait bien que jamais encore ils ne l’avaient vu. De longs cheveux blonds. De grands yeux bleus. Des traits doux mais déformé par … De la colère ? De la haine ? Ils ne surent dire de quoi il s’agissait à ce moment-là. Un unique mot sorti d’entre les lèvres des jumeaux en parfaite synchronisation.

Mère.

Un sourire se dessina sur les lèvres de cette femme qu’ils nommèrent ainsi immédiatement. Ce sourire n’avait rien de bon. La prise qu’ils avaient sur la main de l’autre se raffermit. S’ils n’avaient jamais entendu parler d’elle, il devait bien y avoir une raison. La fois où ils avaient tenté d’en parler à leur père, ce dernier avait esquissé un sourire triste en les prenant dans ses bras, leur disant simplement qu’il n’y avait pas de question à se poser sur son sujet. Ils étaient bien mieux loin d’elle. Puis il s’était excusé de ne pas pouvoir leur donner l’amour qu’ils recherchaient. Mais les jumeaux lui avaient rendu son étreinte, jurant qu’ils n’avaient besoin que de lui, que tout irait bien tant qu’ils étaient ensemble. Mais voilà, cette femme était à présent devant eux. Et ils ne savaient absolument pas comment réagir. Que faire ? Ils étaient perdus. Elle leur donna la réponse qu’ils attendaient. Mais ne leur plu guère. Cette femme revendiquait leur présence à ses côtés. Oui, ce qu’elle souhaitait, c’était qu’ils retournèrent près de leur génitrice. Qu’ils abandonnent leur père égoïste selon elle. Qu’ils rejettent la vie qu’ils menaient jusqu’à maintenant. Et la rejoignent pour toujours. La réponse à cela des doubles fut immédiate et sans appel. Un non retentissant qui ne demandait pas à être revu.

La suite est bien inscrite dans la mémoire de Ruka. Leur mère revêtit un visage sans émotion autre que la haine. Une mine bien terrifiante. Quelque chose qu’ils voulaient fuir. Mais ils n’avaient pas remarqué qu’elle n’était pas seule. Elle avait préparé son coup. Elle ne comptait pas les laisser choisir. Et cela ne plaisait aucunement au petit blond qui attira sa jumelle derrière lui, la protégeant de son corps. Il ne laisserait personne s’en prendre à elle, au péril de sa vie. Du moins, c’était ce qu’il avait en tête et comptait bien exécuter. Mais tout ne se passa pas comme prévu. Ruka n’était pas faible. C’était ces hommes qui étaient trop forts pour lui. Il se prit une belle raclée, et devait bien avoir deux côtes cassées en plus de son bras. Le sang dégoulinait sur son front alors qu’il était allongé sur le sol, n’arrivant plus à se relever, déjà qu’un homme usait de son poids pour l’empêcher de faire le moindre geste, écrasant son dos de son pied. Il tendit la main vers sa jumelle dont il cria le nom à plusieurs reprises, mais ce n’était pas ceci qui allait la sauver. Le feu jaillit soudainement tout autour d’eux, et empêchant ainsi Ruka de la rejoindre, les séparant par ce mur de flammes. Ce n’était pas un feu naturel, il l’avait bien comprit, mais ne pouvait rien faire. Rien d’autre que de voir le sang couler le long du menton de Riri au loin. Les larmes roulèrent sur ses joues alors qu’il entendait ses cris. Il ne pouvait le supporter alors il ferma les yeux mais l’homme qui le tenait au sol ne lui en laissa pas le loisir, attrapant sa tignasse entre ses doigts fortement, le faisant relever la tête vers elle. Il lui disait de regarder. Oui. De regarder sa chère et tendre sœur se faire frapper sans qu’il ne puisse rien faire.

Pourquoi vouloir frapper sa propre fille ? Ses propres enfants ? Alors qu’elle voulait qu’ils la rejoignent ?

Ruka était perdu. Le feu commençait à prendre trop d’ampleur, alors cette femme qui les avait mis au monde attrapa sa fille par les cheveux et la traîna à l’extérieur. Ou du moins était-ce ce qu’il voyait de là où il était. Il n’était plus sûr de rien. Sa vue était bien brouillée et la fumée le faisait tousser. Il finit par perdre connaissance en murmurant le nom de sa sœur.

Lorsque Ruka reprit ses esprits, il était dans une chambre d’hôpital. Un médecin à ses côtés vérifiait son état. Ses paupières lui semblaient si lourdes, et son cœur également. Il se sentait brisé, vide, seul. Un peu plus tard, son père arriva et le serra dans ses bras sans tenir comptes des dires du médecin sur le fait qu’il n’était pas en état pour ce genre de choses. Peu lui importait de toute évidence. Mais Ruka ne réagissait pas à cela. Son père lui demanda pourquoi il était ainsi, s’il allait bien. La seule chose qu’il articula, fut le prénom de sa jumelle. Un semblant d’espoir brillait au fond de ses prunelles presque éteintes et sans vie. Son père baissa la tête en gardant le silence. Les yeux du garçon furent rapidement inondés de larmes, et pourtant son expression neutre n’avait pas bougé. Il venait de perdre la personne la plus importante à ses yeux et à son cœur. Il s’était juré de la protéger au péril de sa vie. Et pourtant, le voilà seul dans cette chambre blanche. Sans elle.

A partir de ce jour, Ruka ne chanta plus une seule fois.

_______________________________________________________________


Et moi, et moi, et moi.
❝ Et oui, ce n'est que moi.
Surnom : Ruru'
Niveau RP : Bon
Où avez-vous connu le forum ? Haha 8D
Qu'en pensez-vous ? L'EST BEAU

Code du règlement : Validé by Yaya





Dernière édition par Ruka Orihara le Mer 5 Juin - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   Mer 29 Mai - 9:57

Bienvenue mon double 8'D ♥
Un code de validé ~
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 23

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   Mer 29 Mai - 10:15

Re-bienvenue mon chou. ♥️

Bon courage pour ta fiche ! Very Happy

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Musicien
avatarMessages : 230
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 22

+ d'infos :
Âge: 17 ans.
Métier: Chanteur.
Infos:
Musicien

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   Jeu 30 Mai - 11:18

Re-welcom mon poussin. ♥

Fight pour ta présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   Mer 5 Juin - 20:47

Merci ♥

*se met vraiment à sa fiche ...*
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   Jeu 6 Juin - 5:23

  • Re-bienvenue ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   Jeu 6 Juin - 12:15

Merci 8'D
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ruka Orihara ▬ 40%   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ruka Orihara ▬ 40%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Izaya Orihara - Underground - [Indéfini]
» # Registre d'Avatar #

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Salle d'attente :: Corbeille :: Fiche de présentation-