Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Acteur
avatarMessages : 105
Date d'inscription : 20/06/2013
Age : 27

+ d'infos :
Âge: 18 ans
Métier: Acteur
Infos:
Acteur

MessageSujet: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Jeu 20 Juin - 12:45

Dossier scolaire de Takeru Uchimura

Fiche d'identité
❝ Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.

Nom : Uchimura
Prénom : Takeru
Surnom : Take'
Age : 18 ans
Date de naissance : 4 Avril
Lieu de naissance : En Corée
Groupe : Acteur
Option : Théâtre
Métier : Acteur
Pouvoir : Ongles vénéneux
Description du pouvoir : C'est un pouvoir qu'il ne contrôle pas du tout. Il peut rendre ses ongles plus longs et donc vénéneux comme le venin du scorpion. Cependant, c'est un phénomène qui arrive tout seul, il n'a aucune emprise sur ce pouvoir. Ce qui est très ennuyant pour lui.

Caractère
❝ Je suis un véritable pleurnichard.


" Le vrai Takeru. "

Vous qui apercevez le jeune homme de loin que pensez-vous ? Au-delà de son physique, vous vous dites que se doit être un gentil garçon, car son regard est doux. Par rapport à sa façon de se tenir, vous vous dites qu'il doit être respectable, qui doit avoir un grand avenir. Vous vous dites même que se doit être un jeune homme intelligent. Tout ceci est pure vérité. Il s'agit bien du véritable caractère de Takeru. Au-delà des apparences, le voir si gentil, pourrait-on imaginer qu'il est en fait, un véritable pleurnichard ? Et ce n'est rien de le dire. Le jeune homme a les larmes faciles, il peut pleurer devant un film romantique ou dramatique, il peut pleurer par tristesse, mais avant tout, il pleure surtout à cause de sa plus grande peur : les filles.
Parlons-en. Le garçon est pétrifié lorsqu'il voit une fille. Généralement, il aura tendance à s'enfuir en courant. Seulement s'il n'a pas eu le temps d'ériger sa carapace ou si cette dernière vient de s'effondrer. Si une fille le touche lorsqu'il est ainsi, il se débâtera de toutes ses forces et n'hésitera pas à blesser. Même à utiliser son pouvoir qui est de rendre ses ongles plus long et vénéneux comme les pinces des scorpions. Un pouvoir qu'il maîtrise très mal et qui n'apparaît que très rarement. Heureusement pour les filles, sinon, il y aurait beaucoup trop de mort.
C'est donc un garçon naturellement pur et gentil. Il se montre très agréable face aux hommes surtout. Son orientation sexuelle étant l'homosexualité, il a tendance à se rapprocher trop des garçons, de les considérer pas seulement comme des amis, mais aussi comme des potentiellement petits amis. Bien qu'il n'est pas beaucoup d'expérience dans ce domaine. L'amour reste quand même un grand mystère pour lui.
 
" Et si on jouait un rôle ? "
 
Deuxième façade de Takeru. Vous, jeunes filles à la recherche de l'amour, vous tombez nez à nez avec le jeune homme. Qu'il est beau ce garçon, n'est-ce pas ? Il a un petit côté mystérieux, il a un regard dur qui vous fait craquer, il a une démarche typique des mauvais garçons. Oh, votre cœur s'emballe à l'idée d'aller lui parler, à l'idée qu'il vous prenne dans ses bras et vous embrasse passionnément. Belle ironie du sort, lorsque vous lui adressez un mot, il vous remballe monumentalement. Ah, les hommes ! Ils sont si timide. Bien sûr, il ne vous arrive pas à l'idée qu'il pourrait avoir peur des filles et que c'est pour ça qu'il vous dévisage avec dégoût et pas pour vous attirer plus à lui, qu'il vous lance des répliques méchantes pour que vous dégagez. Non, rien de tout ça. Un homme, c'est un homme. Il aime les filles, il est timide et il aime faire semblant de ne pas s'intéresser à vous simplement pour que vous le désirez encore plus. Un homme, ça doit être comme ça.
Tout ceci n'est qu'un rôle pour le jeune homme. Comme tout bon acteur qui ce respect, il peut entrer dans son rôle à la perfection. Ainsi, le doux garçon qui a peur des filles disparaît, laissant place à un homme méchant. Un homme qui n'hésite pas à être brutal pour que les filles le laissent en paix. Ainsi, il ne pleure pas comme une gonzesse. Cependant, un rôle, ça peut tenir deux heures ? Trois heures ? Un peu plus ? Mais personne ne peut endosser un rôle 24h/24. Alors, lorsque le loubard se transforme en le pleurnichard, ça fait très étrange.
 
Takeru est et restera toujours, un véritable pleurnichard. Même à l'âge de 18 ans, ses larmes coulent rapidement. C'est honteux, mais il n'en a pas honte. Il met toujours cette cause sur sa peur, et ça lui permet d'avoir du répit.

Physique
❝ Je suis plutôt mignon.


" Un physique attirant. "

Quel beau jeune homme que voici ! Des cheveux blonds lui arrivant aux oreilles et des yeux dorés et doux. Comme c'est magnifique. Un corps bien dessiné avec des courbes qui montre qu'il est musclé. Aucun vêtement ne peut les cacher. C'est une belle vision qui s'offre à vous et vous ne pouvez vous empêcher d'admirer. Qui pourrait croire que ce garçon pleure facilement ? Qui pourrait croire que des larmes coulent sur son beau visage ? Un visage qui est à la fois doux et dur aussi. Pour vous, c'est un jeune homme très beau.
Ses vêtements sont toujours chic. Bien accordé. Il ne mélange pas les couleurs qui ne vont pas ensemble. Du noir avec du blanc, du rouge avec du noir, mais jamais du jaune avec du orange ou du vert avec du bleu. Tout est assortis. Il a de très bon goût et ça plait à tout le monde. Surtout qu'il prend soin d'être toujours impeccable. Jusqu'à la dernière mèche de cheveux. Il fait vraiment attention à son style.
 
" Et pourtant, un physique repoussant. "
 
Vous, jeunes filles, lorsque vous le regardez, c'est un homme parfait, mais lorsqu'il vous regarde tout est différent. Vous lisez rapidement du dégoût dans ses yeux et une pointe de haine. Il vous regarde avec un air supérieur, avec des yeux repoussants. Tout ça pour vous intimider et vous empêchez de trop vous approchez.
Cependant, il y en a une parmi vous qui est plus osé et qui ne compte pas faire demi-tour et partir. Et non ! Elle s'approche de lui et comme toutes jeunes filles maladroites, elle tombe sur lui. Pris d'étonnement, il vous rattrape, ses mains se pause délicatement sur vos douces épaules, il appuie légèrement pour vous retenir. C'est un miracle, il vous touche et vous êtes heureuses ! Puis, vous sentez son corps pris de spasme. Il s'agite nerveusement, ses mains trembles, ses dents claques, il tente de se calmer, mais finalement, il vous pousse violemment. Mais vous ne l'entendez pas comme ça, vous attraper ses mains pour qu'il se calme et ça lui fait l'effet d'un coup d'éclair. Il tremble de plus en plus et là, vous remarquez que son visage se transforme en une expression de terreur, puis ses yeux se noient dans ses larmes. Il pleure bruyamment, il essaye de vous faire lâcher prise, il vous supplie et au final, vous le lâchez à cause de la surprise de le voir pleurer comme un enfant.
Vous n'avez même pas le temps de lui demander pardon, vous levez la tête et il n'est déjà plus là. Votre regard se pose sur une silhouette qui court. C'est lui, il court dans la direction opposée à la votre. Et voilà, il a fuit.

Histoire
❝ Je suis né avec la peur des filles.


La naissance.
 
Depuis le couloir de salle de maternité, on pouvait entendre une femme pleurer. C'était plus de cris qu'autre chose. Des cris mélangés avec des pleures et des paroles réconfortantes. En s'y approchant de plus près, on pouvait distinguer ce qu'ils se disaient. Une infirmière entra pour voir ce qui se passait, mais il y avait déjà trois infirmières autour de cette femme qui hurlait à en perdre la voix.
 
" - Je veux une fille, je veux une fille, pleurait la femme. "
 
À ses pleures se mélangeaient les pleures d'un bébé confortablement allongé dans les bras de son père. Il tentait tant bien que mal de le calmer, mais les cris de sa mère ne pouvaient pas l'arrêter. Il était soit dérangé, soit il se sentait mal d'entendre la femme qui lui a donné naissance pleurer. En tout cas, ce petit bébé était bel et bien un garçon. Un garçon un peu pleurnichard, mais les bébés n'étaient-ils pas tous pleurnichard ?
L'homme qui tenait l'enfant était âgé de 30 ans, il avait les cheveux bruns très clairs à la limite du blond. Il avait un regard bien veillant, mais il devait las lorsqu'il regardait sa femme hurler. À l'inverse, la femme avait les cheveux blonds et elle semblait très jeune. Elle n'avait que 16 ans, mais était folle amoureux de son futur mari. Si bien qu'elle avait décidé de garder l'enfant, croyant dur comme fer que ça serait une fille. Elle n'avait pas posé un seul regard sur son fils. À partir du moment que l'infirmière avait dit que c'était un garçon, elle s'était mise à pleurer. Et depuis, elle ne s'était pas arrêtée.
 
" - Arrête de pleurer, veux-tu ? (Le ton de l'homme était agacé.)
- Mais, mais, je voulais une fille !
- Eh bien, c'est un garçon et il faudra que tu t'y fasses. (La femme détourna les yeux.) Regarde-le, bon sang ! C'est notre fils et il est magnifique ! Tu es encore jeune, tu pourras avoir une fille plus tard, mais pour le moment, il faudra que tu te contentes de lui. Il faut que tu l'aimes. Cet enfant est le fruit de notre amour. Aime le autant que tu m'aimes et autant que je l'aime. "
 
La mère de l'enfant n'était pas prête d'entendre raison. Elle enfuit sa tête dans ses mains et continua à pleurer. Se mêlant aux larmes de son enfant. Le père secoua un peu le bébé, puis attira sa tête contre son visage. Il y déposa un bisou sur son front.
 
" - Tu seras aimé, mon cher enfant. Mon cher Takeru."
 
L'enfance.
 
La mère de Takeru avait finis par accepter le fait que son premier enfant était un garçon. Cependant, elle était triste de devoir attendre quelques années avant d'avoir une fille. Son corps était trop fragile après l'accouchement du garçon et elle devait attendre au moins quatre ans. Son mari avait refusé d'en refaire un plus tôt. Il n'avait pas envie de se retrouver seul avec ses deux enfants et sans femme. Il tenait trop à elle pour ça.
 
Un jour, alors que son fils n'avait que 3 ans, elle avait craquée, sachant qu'elle n'aurait pas de fille avant encore deux ans, même si son corps allait mieux. Lorsque le mari entra dans la chambre de son fils, il eu un lourd choc.
 
" - Que fais-tu ? (Il attrapa Takeru.) Bon sang, c'est un garçon, pas une fille ! "
 
Le garçon était vêtu d'une robe rose bonbon et elle avait fait de petites couettes avec ses cheveux mi-long. D'un geste de la main il lui ôta la robe en l'arrachant légèrement et lui retira les couettes. Sa femme se précipita vers lui pour rattraper la robe qui était arrachée au niveau des bras.
 
" - Calme toi, chéri. Ce n'est qu'un jeu.
- Un jeu ? Tu te fous de moi ? Comment feras-tu si notre fils décide de s'habiller en fille pour toujours ?
- ça le rendra plus mignon.
- Tu es folle, ma chérie ! Je ne veux pas d'un fils travesti ! Ne recommence plus jamais ça, sinon j'embauche une baby Sitter pour qu'elle s'occupe de lui.
- C'est mon fils ! Protesta-t-elle. C'est à moi de choisir !
- Et à moi aussi. Et je ne veux plus qu'il porte d'habit de filles. Est-ce clair ? "
 
Des larmes coulèrent sur la joue de sa mère et elle sortit de la pièce en bousculant son mari et son fils. L'homme soupira. Takeru se mit à pleurer et il le serra contre lui.
 
" - Ne t'en fais pas mon fils, tout ira bien.
- Je n'aime pas quand maman pleure. Je n'aime pas quand maman pleure. (Il répéta ses phrases pendant longtemps.)
- Ne t'en fais pas, elle ne pleurera plus. "
 
Au fond, son père ne savait pas quoi faire. Pour plus que sa femme pleure, il fallait qu'elle est une fille. Sauf qu'il se demandait si le jour où elle aurait sa fille s'occuperait-elle toujours de Takeru ? Ou allait-elle le laisser tomber ? Comme s'il n'avait jamais existé. Il ne pourrait jamais supporter ça, il le savait.
 
Après plusieurs années, sa mère tomba enfin enceinte, sauf qu'elle fit une fausse couche, à deux reprises. Elle était abattue. Allait-elle avoir une fille ou non ? Elle était si triste qu'elle se laissait mourir de faim et son père avait dû prendre une année sabbatique pour s'occuper d'elle. Il la forçait à manger. Il demandait à Takeru de veiller sur elle lorsqu'il partait faire les courses. Le garçon était âgé de 7 ans et il arrivait à comprendre ce qui se passait. Lorsque sa mère pleurait, il pleurait. C'était encore un pleurnichard.
Il ne parlait jamais de l'école. Le peu qu'il disait, c'était que tout allait bien, qu'il avait des amis et que les professeurs étaient fiers de lui. Son père l'était aussi et il espérait que sa mère aussi. Cependant, tout n'allait pas si bien. Certes, il avait des amis, mais il ne s'approchait jamais des filles. Il avait des frissons lorsque l'une d'elle le touchait par mégarde. Il était même pétrifié et s'enfuyait en courant. Les professeurs n'avaient pas jugé utiles de le dire à son père. Ils pensaient qu'il en avait parlé. Mais comment avouer à sa tendre mère qu'il avait peur des filles ?
 
" - Ne t'en fais pas maman, tout ira bien. (Il caressa la main de sa mère qui était assise sur le canapé, le regard vide.)
- Comment peux-tu en être si sûr ?
- Parce que tu es une femme formidable et que je t'aime. Tu auras ta fille, j'en suis sûr. (Elle regarda son fils avec une petite lueur vive.)
- Merci mon fils. J'espère que tu seras aussi gentil avec ta sœur qu'avec moi.
- Je ferai tout ce que tu veux. "
 
Tout sauf me déguiser en fille, pensa-t-il. Plus jamais il voulait porter une robe. Il préférait ses pantalons, ses gros pulls, ses shorts et ses longues chaussettes. Il était un garçon. Et sa mère le savait.
 
La préadolescence.
 
À l'âge de 10 ans, Takeru n'avait toujours pas de petite sœur et il en était bien content. Il avait toujours autant de mal avec les filles. C'était de pire en pire. Il se mettait à pleurer lorsque l'une d'elles s'approchaient trop de lui. Il était surnommé "le pleurnichard". Mais il s'en fichait. Il ne voulait pas qu'une fille s'approche de lui, c'était comme ça. Il était déjà un beau petit garçon. Des cheveux mi-long blond foncé, des yeux dorés et un corps plutôt musclé. Il faisait beaucoup de sport, c'était sans doute pour ça.
 
Puis finalement, ce qui devait arriver arriva. Grâce à la médecine, sa mère pu tomber enceinte à nouveau. Et pour son plus grand bonheur, mais le plus grand malheur de Takeru, elle eu une fille. Une magnifique enfant. Le garçon la trouvait belle seulement de loin. Mais que fut la surprise de ses parents lorsqu'ils avaient voulu mettre leur fille dans les bras du garçon et qu'il s'était mis à pleurer tout en se cachant en dessous de la table.
 
" - Mon fils a peur des filles. Mon fils a peur de filles, se lamenta son père.
- Takeru, viens, elle n'est pas méchante, dit sa mère.
- Chérie, pousse Tara de là. Il a peur d'elle.
- Mais... "
 
Son mari la poussa gentiment et tendit les bras vers son fils.
 
" - Viens, elle est partie. (Hésitant, il finit par se blottir dans les bras de son père.) Tout ça c'est de ta faute, chérie. Si tu ne l'avais pas habillé en fille, il ne serait pas comme ça.
- Comment peux-tu me dire ça ? Tu avais qu'à faire en sorte que ce soit une fille plutôt que de vouloir un garçon !
- Tu l'accuses d'être un garçon, tu n'as pas honte ? C'est toi qui l'a rendu comme ça, pas moi !
- S'il vous plait, arrêtez. Ne vous disputez pas. "
 
Son père l'embrassa sur le front et quitta la pièce avec lui dans ses bras. Takeru était âgé de 12 ans, mais il aimait toujours les bras de son père. C'était un garçon pleurnichard, mais intelligent. Il alla s'excuser auprès de ma mère d'avoir peur de sa petite sœur. Cette dernière s'excusa à son tour et lui demanda de faire son possible pour aimer Tara.

L’adolescence.
 
À 14 ans, Takeru s'était construit une carapace pour s'empêcher d'avoir peur des filles. Il était devenu un bon acteur, jouant un rôle lorsqu'une fille s'approchait. Un rôle d'un mauvais garçon qui insulte les filles et les brutalises. Lui qui était un garçon adorable et qui avait la larme facile. Au moins, les filles ne s'approchaient plus de lui. Sauf que sa carapace ne faisait pas long feu. Et il n'arrivait pas à la dresser près de sa petite sœur. Un grand malheur, car elle commençait à marcher et elle voulait être dans les bras de son grand-frère.
Un jour, il avait réussi à la prendre dans ses bras. Sa mère était si fière de lui, sauf que ses larmes ne cessaient de couler. Tout son corps voulait repousser ce petit être du sexe opposé. Pourtant, il la serra plus fort contre lui pour ne pas la lâcher, pour ne pas lui faire du mal.
 
" - Oh mon garçon, ne pleure pas. (Sa mère les serra contre lui.) Tout va bien.
- Oui, tout va bien.
- Taaakeruuu, fit l'enfant. "
 
À l'entente de son prénom. Il posa sa tête contre l'épaule de sa sœur et se mit à pleurer encore plus. Amour et haine mélangés dans le même corps, c'était une sensation étrange pour lui, mais il ne souhaitait qu'une chose : pouvoir aimer sa petite sœur.
 
Sa mère voulu avoir des photos de famille. Cependant, à chaque fois qu'il devait porter sa sœur, son visage était inondé de larmes. Sur les photos où il était seul, il riait. C'était un garçon plein de vie, mais lorsque sa sœur faisait partie de la photo, il pleurait. Il devenait alors un garçon triste.
 
" - Je suis un drôle de grand-frère, fit-il. Maman, tu devrais retirer ces photos. Lorsqu'elle sera grande, elle se demandera pourquoi je pleure. Elle croira que je la déteste et elle me détestera.
- Non Takeru, elle dira que son frère est un garçon courageux. Que malgré la peur, il la prenait quand même dans ses bras et qu'il essayait de sourire.
- Sauf que je pleure...
- Elle t'aimera. Et encore plus lorsque je lui expliquerais pourquoi tu pleures. Et puis, ce n'est que ton corps qui la repousse. Pas ton âme.
- Merci maman, je t'aime. "
 
Il n'y avait que dans les bras de sa mère qu'il se sentait bien. Il se souvenait qu'à chaque fois qu'elle pleurait, il pleurait avec elle. Rien n'est plus beau que l'amour entre une mère et son enfant. Il aimait aussi son père et il aimait lorsqu'il le tenait dans ses bras.
 
Le départ.

Les bagages sur le sol de l'entrée, la voiture dehors et l'avion qui devait décoller dans une heure marquait la fin d'une vie. Et le début d'une nouvelle vie.
 
" - Tu as tout ce qu'il te faut ? Demanda sa mère.
- Tout, répondit-il.
- Non pas tout, il te manque quelque chose. (Elle lui fit un câlin.)
- Maintenant, j'ai tout.
- Ou presque. (Son père arriva et lui serra la main avant de l'entraîner dans ses bras.) Tu me manques déjà. Peut-être qu'on reviendra au Japon, c'est mon pays d'origine tu sais.
- La Corée est un pays très beau aussi.
- Oui, mais il est loin de toi.
- Séparé que d'une mer.
- Une mer bien longue, répondit sa mère.
- Bon voyage, mon fils, lâcha son père. "
 
Il se tourna et commença à prendre ses bagages. Ils étaient composés de deux grands sacs et d'un sac à dos. Cependant, il les lâcha au sol et se tourna vers ses parents. Le bruit de pas précipité qu'il entendait était familier. Il savait qui s'était.
Tara, âgé de 6 ans, s'élançait vers lui. Il avait 18 ans à présent, mais c'était toujours douloureux de prendre une fille dans ses bras. Si bien qu'il s'était tourné vers les hommes, il était homosexuelle et ses parents l'avaient très bien pris. Il s'accroupit et tendit les bras vers sa petite sœur qui se jeta sur lui. Il la souleva, la serrant contre lui, pleurant à chaude larmes. Des larmes dû à la tristesse de quitter ce petit être qu'il avait réussi à aimer.
 
" - Ne pars pas, grand-frère, supplia-t-elle.
- Tu sais que je dois y aller, c'est pour mon avenir.
- Oui, mais j'ai besoin de toi.
- Je serai toujours avec toi, Tara. Je serai dans ton cœur et tu seras dans le mien.
- Tu reviendras ?
- Autant que possible.
- Promis ?
- Promis juré ! "
 
Elle le serra encore plus. Le contact de sa main blanche sur sa nuque le fit frémir. Son visage était déjà assez inondé de larmes, il n'avait rien à craindre. Tara se mit à pleurer et sa mère dû l'obliger à quitter son frère pour ne pas le mettre en retard. Takeru se mordit les lèvres, puis il soupira et approcha ses lèvres de sa sœur. Il déposa un bisou sur son front. Le contact le dégoûtait, mais il aimait ça aussi. Une émotion étrange. Les liens familials, c'était plus fort que tout.
 
" - Je t'aime Tara, je t'aime maman, je t'aime papa.
- On t'aime, répondirent ses parents.
- Je vous envoie un message quand j'ai atterri. À bientôt !
- Appel-moi souvent !
- Oui, maman.
- À moi aussi, intervint son père.
- Et même à Tara, lâcha sa petite sœur.
- D'accord, à tout le monde. "
 
Il attrapa ses bagages et sortit de la maison. L'un de ses amis allaient le ramener à l'aéroport. Il n'aurait pas réussi à quitter la Corée si sa famille était là. Quitter son doux foyer, c'était dur. Mais c'était pour son avenir. Aujourd'hui, il quittait la Corée pour se rendre au Japon, à l'académie Hotona. Académie pour les personnes à don. Il allait en cursus acteurs, car il avait participé à une émission télévisé et avait été repéré. Il lança un dernier regard vers les photos de l'entrée. On le voyait petit, à 14 ans, en train de pleurer alors que Tara était dans ses bras. À 16 ans, avec un demi-sourire avec des larmes. Et pour finir, la dernière photo le représentait à 18 ans, un grand sourire sur son visage d'ange. Dans ses bras, un enfant riait en le serrant contre lui, c'était Tara.

Et moi, et moi, et moi.
❝ Et oui, c'est moi.

Surnom : Take'
Niveau RP : Correct
Où avez-vous connu le forum ? Par Hikari, Kat' et tout ça xD
Qu'en pensez-vous ? J'aime bien, le contexte est originale.

Code du règlement : Kari' valide !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
It’s nice, to be nice. ♥
avatarMessages : 443
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 24

+ d'infos :
Âge: 18 ans.
Métier: Mangaka
Infos:
It’s nice, to be nice. ♥

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Jeu 20 Juin - 13:09

Bienvenue parmi nous mon petit lou. ♥️ - Heeeey sexy boy ! /PAN/

J'aime bien ta présentation, elle est sympa ! :3 Tu trouve toujours des histoires de ouf toi, c'est abusé. xD Mais en tout cas, elle est passionnante ! Un peu triste dès fois. En tout cas, ça va être marrant de RP avec toi. :p

Bon bah, je n'ai rien à dire. À part que je suis très heureuse que tu sois là. ♥️ Kat' et Kazu' vont être heureux eux-aussi. :3

Je te valide. Very Happy

'Mumuse toi bien sur le forum. ♥️

♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪



Spoiler:
 


Hikari écrit en darkviolet parce qu'elle le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Jeu 20 Juin - 13:12

Bienvenuuuuuue beau garçon ** (Gay en plus, dans mes bras !) *tousse*
Très belle histoire ! Si la mère était morte, j'aurais pleuré D: Mais tout va bien ! ** C'est beau l'amour en famille ! (:
Bon jeu à toi o/
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Acteur
avatarMessages : 105
Date d'inscription : 20/06/2013
Age : 27

+ d'infos :
Âge: 18 ans
Métier: Acteur
Infos:
Acteur

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Jeu 20 Juin - 13:17

Merci à vous deux ! Very Happy

Bah ouais, je pouvais pas ignorer l'appel du RP ! C'était plus fort que moi ! Surtout pour êtres avec vous trois. ♥️

Encore merci pour le kit Kari' ! Il est magnifique. *o*

Thanks Kat' ♥️ *va dans ses bras* Beau mec va ! /PAN/
J'ai tenté une histoire tranquille, pour une fois. xD Mais bon, le gars a peur des filles du coup... xD Pauvre Takeru, je lui en fais bavé !

Je compte bien m'amuser, ouais. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Musicien
avatarMessages : 230
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 22

+ d'infos :
Âge: 17 ans.
Métier: Chanteur.
Infos:
Musicien

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Jeu 20 Juin - 15:21

Oh mon dieu ! Takeruuuu ! *o* *câlin*
Comment que je suis trop heureux de te voir !

Kari fait toujours des merveilles en kit, c'est abusé ! xD

En tout cas, j'aime bien ton histoire, c'est encore une histoire de ouf. Tu ne changeras jamais toi ! (:

Amuse toi bien. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Acteur
avatarMessages : 105
Date d'inscription : 20/06/2013
Age : 27

+ d'infos :
Âge: 18 ans
Métier: Acteur
Infos:
Acteur

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Sam 22 Juin - 10:17

Non, non, ce n'est pas moi Dieu, c'est Kat' xD *câlin*
Je suis aussi très content de te revoir Kazu' et merci pour l'accueil (':

Oui, Ayu' c'est la meilleure pour les kits :p Et de toute façon, c'est toujours elle qui me l'ai fais xD Vu que je suis pas doué pour les kits et que je sais rien faire de mes dix doigts, sauf écrire (':

Au plaisir de RP avec toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   Dim 23 Juin - 3:48

Mon Takeru d'amour ♥ J'aime beaucoup ta présentation ! N'aie pas si peur de moi ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Takeru Uchimura, l'homme qui a peur des filles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Secrétariat :: Inscription :: Inscription Acceptée-