Event en cours.

La poupée maudite. - Event Halloween.

Partagez | .
 

 Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   Sam 25 Mai - 18:33


Après son réveil, Koro s'était dépêcher de sortir alors du lit pour se préparer. Aujourd'hui, il allait encore aller à la bibliothèque et lire tout ce qu'il pourrait l’intéresser pour continuer d'écrire la suite de son Roman. Douche, habillage puis zou, il sortit de la chambre avec son sac à la main avec ses notes dedans. Il trottinait dans les couloirs puis une fois à la bibliothèque qui venait tout juste d'ouvrir, il y entrait en saluant la jeune femme qui y travaillait puis allait parmi les étagère remplis de roman à titre dramatique. Koro se mordillais la lèvre en regardant tout le choix qu'il avait. Le jeune homme avait envie de tout dévaliser, rien que pour ne rien laisser aux personnes qui voudrait de ce genre de livres.

Il roulait du regard et prenait les livres les plus prenants. Il mettait quand même longtemps à poser le pour et le contre mais il finissait par avoir une dizaine de livre dans les bras. Content de lui, il sortait alors de ce petit couloir et posait les livres contre le meuble devant la jeune femme pour dire qu'il allait tous les emprunter avec un regard qui voulait prouvé ce qu'il disait. Une fois ceci fait, il souriais et prenais tout ce qu'il avait dans les bras pour ensuite sortir de la bibliothèque.

Il voulait pas vraiment lire tout sa dans la salle, il voulait faire ça seul, peux-être dans sa chambre ou un endroit complètement désert ? Il y réfléchissais pendant qu'il marchait dans les couloirs, en espérant qu'il ne percute personne pendant mais vu sa chance formidable, alors qu'il levait les yeux au ciel en réfléchissant à un quelconque endroit où lire, il percuta violemment quelqu'un qui avait élever pourtant la voix pour dire un 'attention' qu'il avait évidemment compris trop tard.

Il tombait alors sur les fesses sur le sol dur et froid, se recevant sur la gueule tout les livres qui avait avant fais une belle volé dans les airs. Il reçu deux, trois, quatre livre sur le front donc un qui s'était ouvert et poser sur sa tête, cachant la vue alors qu'il était en position étoile de mer sur le sol à se demander encore ce qu'il s'était passer, les autres livres éparpiller autour et sur lui.

« ♦ Itaaaii... » Gémissait-il en se redressant lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   Dim 26 Mai - 17:21

Un sourire victorieux étire mes lèvres alors que je pose sur le sol mes cartes, leur faisant découvrir une paire d’as. Tout de suite après, je mets ma main sur le pactole que je venais de remporter avec ça, mais une main inquisitrice m’en empêche. Je lève les yeux pour voir la personne qui m’embête, pour ne pas être vulgaire, et ce dernier me lance un regard noir. Aurait-il vu clair dans mon jeu ? Non, c’est tout bonnement impossible. Du moins, c’est ce que je pense fermement. Jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche pour me dire simplement qu’il sait que je triche et que je vais le payer. Sa poigne se fait plus puissante autour de mon poignet, et moi je continue de jouer mon malin. Je pointe du doigt quelque chose derrière eux.

« Oh, une femme toute nue ! »

Je profite de leur surprise et leur perversité qui leur a fait tourner la tête, pour me dégager de cette étreinte et m’enfuir la queue entre les jambes. Il n’est pas question de me faire passer à tabac alors que je suis ici depuis … deux jours. J’ai le chic pour m’attirer les ennuis de toute évidence. S’en suit une course-poursuite à travers tout l’établissement. Une chasse à l’homme, c’est plutôt intéressant ! Mais ça l’est moins lorsque que c’est toi qui est chassé, ça c’est moi qui te le dit ! Du coup je fuis. Je saute toutes les marches pour me retrouver rapidement en bas des escaliers, et me mets à courir juste après pour espérer les semer quelque part. Le problème étant que je suis d’une chance incroyable, ils me rattrapent bien plus vite que je ne le pensais.

C’est ça le souci avec les gens comme ça. Complètement idiot mais bien endurant et fort. Comme on dit, rien dans le cerveau, tout dans les muscles. Eh bien une fois qu’ils s’aperçoivent de la supercherie, on peut le dire, ça devient serré. Et dangereux. Je ne suis pas certain d’avoir le temps de capter leur regard afin de les manipuler. Ils veulent m’étriper en même temps. Ce qui fait que je n’ai pas gagné un rond avec cette partie de cartes. Je suis un peu déçu, moi qui pensais pouvoir les duper facilement. Je me retrouve à courir partout, mais voyons le bon côté des choses, ça me fait faire une rapide visite des lieux ! Ou peut-être est-ce trop rapide pour que je puisse repérer quoique ce soit. Surtout que je ne pense pas vraiment à l’endroit où je vais, mais plutôt à ceux qui me poursuivent.

« Attention ! »

Je crie à l’attention de quelqu’un qui se trouve sur ma route, les bras pleins de livres. Je ne le sens pas. Et même si j’ai bien levé la voix, il semblerait qu’il ne m’ait pas entendu, car il se fait bien vite poussé par terre après que je sois passé juste à côté de lui, le percutant de l’épaule. J’en perds l’équilibre et faillit me ramasser également sur le sol, mais je me contrôle et fait une petite roulade pour me retrouver sur mes deux jambes. Je lâche un petit « safe » à ce moment-là et suis déjà prêt à repartir mais je vois la tonne de livres qui lui tombe sur le pif. Je grimace. Je n’aurais pas aimé me recevoir tout ça sur la tête, et je suis le principal fautif. Alors je soupire, me redresse, et vais le voir. Je suis juste devant lui à présent, et déjà les voix de mes poursuivants me parviennent, comme un vilain bourdonnement. Assez insupportable si vous voulez mon avis.

Aucun souci, je contrôle parfaitement la situation. En tout cas, j’essaie de m’en convaincre. Le garçon que j’ai percuté commence à se redresser en gémissant de douleur. Je le plains mentalement et suis près de m’excuser mais les lourdauds sont déjà là, au coin du couloir, en hurlant que je suis là. Pas le choix. Je soupire une seconde fois. Puis je me penche vers le brun encore au sol, pose un genou au sol et glisse ma main sur sa joue, prenant un air doux et gentil pour ne pas l’effrayer. Eh mec, c’est un garçon, ça ne va pas fonctionner, il va te foutre un coup là où je pense, me souffle une voix mais je décide de l’ignorer et m’abaisse encore un peu pour pouvoir poser mes lèvres sur les siennes, à semi-califourchon sur lui. Je dois bien avouer que je suis un sans-gêne. Je le relâche de ma prise sur ses lèvres que je dois avouer délicieuses, puis tourne la tête vers mes poursuivants rouges de gêne qui ont arrêté de hurler, merci pour mes oreilles.

« Vous ne voyez pas que vous gênez ? »

Et la seconde d’après, ils s’en vont, mais me laissant tout de même comme message que l’on se reverra. Mais je n’en doute pas une seule seconde. J’attends qu’il s’en aille pour m’autoriser un sourire amusé, suivit rapidement d’un rire franc. J’éclate littéralement de rire. Et je suis toujours sur le gars qui a l’air légèrement plus âgé que moi, un an de plus je dirais. La seule chose que je remarque tout de suite chez lui, ce sont ses yeux vairons que j’avoue admirer. Je décide enfin de bouger de là, me reculant pour m’asseoir à même le sol. Et je respire enfin. C’est que cette course était fatigante quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   Dim 26 Mai - 18:45


Koro se redressais donc, une main glissant dans ses cheveux pour se frotter doucement l'arrière du crâne, il allait surement avoir une bosse après ça. Il se remettait les idées en place ou du moins essayais. Car ce qui allait suivre n'allait pas tellement lui plaire. Ou non, ça allait vraiment le surprendre sur le coup car personne ne lui avait fait sa encore. C'était bien une grande première et sa tombais malheureusement ( ou pas ) sur lui. Alors qu'il enlevait un livre qu'il lui était tomber sur la tête, il n'eut le temps de dire quelque chose que des hommes arrivaient presque en furie comme si ils allaient leur casser la gueule.

Koro aurait bien voulu au moins paniquer quelques instant en se demandant si c'était à cause de lui tout sa, mais en tournant la tête, il aperçus le jeune homme qu'il avait percuter, il s'était baisser à sa hauteur puis, glissais une main contre sa joue en le regardant d'un air presque adorable. Tout ce passait... Assez vite. Oui, il regardais comme un film qui se déroulait devant ses yeux, se retrouvant à être embrasser par un parfais inconnu qui voulait surement s'échapper des grosses brutes qui s'étaient arrêter devant eux. Ils ne disait plus rien, reculant de quelques pas lorsque le blond leur disait qu'il était en quelque sorte entrain de gêné.

Il repartaient sans rien dire, ou si, juste pour dire qu'ils se... 'reverrons' ? Oui, Koro n'y était pour rien dans tout sa et c'était déjà un bon point. Mais... Il était littéralement entrain de beuger. Se demandant encore ce qu'il s'état passer. Il clignais plusieurs fois des paupière,s incrédule puis, revenu directement à la réalité alors qu'il tournais la tête vers le blond, les lèvres entre ouverte. Il posais ensuite une main devant sa bouche, le feux aux joues avant de prendre dans ses mains qu'il positionna devant son visage, laissant juste ses yeux dépasser alors qu'il crus perdre pied sous toute cette gêne qui avait envahis son corps.

« ♦ Qu’est-ce que ???! Non mais ça va pas??! » Dit-il avec hésitation et surtout, difficilement vu la situation actuelle.

ça avait l'air vraiment comique la vision qu'avait le blond sur Koro. Le feux aux rouge, en essayant de cacher son visage avec le livre qu'il avait coller contre son nez alors que son coeur battait à cent à l'heure. Niveau de crédibilité, 0 ! c'était pas très cool comme première impression de lui, et fallait que ça tombe sur un mec ! Il se sentait vraiment mal à l'aise maintenant. Il soupirais longuement, n'osant pas vraiment bouger pendant quelques secondes. Il avait un peu mal à la tête faut l'avouer, après la sacré chute qu'il venait de faire, sans compter les livres qui lui était tomber dessus.

« ♦ ça t'arrive souvent de faire ça aux inconnus que tu croise ?! » Lui demandait-il ensuite en fronçant légèrement les sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   Lun 27 Mai - 19:01

La réaction du garçon se fit un peu attendre, mais cela ne me dérange absolument pas. Pour la simple et bonne raison qu’elle fut tout simplement hilarante en plus d’être incroyablement mignonne. Le sang lui était monté aux joues, les empourprant adorablement, et en plus, il cachait son visage à présent derrière un des livres qu’il avait fait tomber lorsque je l’avais bousculé quelques instants plus tôt. Je ne peux m’empêcher de rire aux éclats. C’est une situation très comique de mon avis, mais je pense que ce n’est que de mon côté. Le pauvre, je le plains tout de même. Il est là vraiment au mauvais moment au mauvais endroit. J’espère qu’il ne m’en voudra pas trop d’avoir en quelque sorte violé ses lèvres pour mon propre intérêt.

« Qu’est-ce que ???! Non mais ça va pas??! »

Comme je le pensais, il est déboussolé. J’imagine bien qu’il ne s’attendait pas du tout, en sortant de la bibliothèque je présume vu la tonne de livres qu’il a avec lui, à se faire bousculer puis embrasser par la même personne et tout ceci en l’espace de quelques secondes. Il y a de quoi le plaindre. Mais je ne pense pas être la personne la mieux placer pour penser ceci, vu que j’en suis la cause directe. Je ris encore de ma bêtise, de la gêne que j’avais eu le temps de voir sur les visages des idiots qui me poursuivaient après s’être aperçu de ma tricherie dans notre partie de cartes, puis du rougissement tout embarrassé du garçon que j’ai en face de moi. Cela ne fait que deux jours que je suis ici, et pourtant je m’amuse déjà comme un petit fou.

Je penche la tête sur le côté, absolument pas dérangé par ce que j’ai fait. Tout au contraire, j’ose même lui faire un grand sourire en lui montrant toutes mes dents, un léger rire mélodieux sortant du fond de ma gorge par la même occasion. Puis je me calme, et l’observe en silence pendant un court instant. Je ne l’admettrais peut-être pas à voix haute, mais son regard est la première chose qui m’a interpellé chez lui. Au début, en allant le voir après l’avoir fait tombé, je ne comptais que l’aider à se relever, puis me remettre à courir, mais ses yeux m’ont capturé et j’ai fait ce que j’ai fait. Il a des prunelles de différentes couleurs, une chose que j’apprécie énormément, les yeux vairons. L’un est rouge, l’autre bleu. Je me sens un peu attiré par cela.

Peut-être est-ce parce que je m’en sens en quelque sorte proche ? Je n’ai pas les yeux vairons, certes. Mais mes yeux ont tendance à prendre la couleur d’un coucher de soleil. Et si cela atteint son paroxysme, ils deviennent de la même couleur que le sang. La même teinte que son œil droit qui me dévisage. Et puis, son œil gauche, de la même teinte que la mer, que le ciel, aussi infinie l’un comme l’autre, facile de s’y plonger mais plus dur de s’en sortir, est le même que le sien. Un sourire amère se dessine sur mes lèvres en pensant à elle, que j’ai quitté il y a peu. Je me racle la gorge en passant une main dans mes cheveux, faisant disparaitre ce semblant de tristesse sur mon visage. Je me l’étais déjà dit la veille. Je ne replongerais plus là-dedans, si je suis parti, ce n’était pas pour déprimer chaque jour.

« Ça t'arrive souvent de faire ça aux inconnus que tu croises ?! »

Sa question me fait relever les yeux sur lui. J’étais déjà en train de me perdre dans mes pensées, ce qui en général ne soutirait rien de bon de moi. Avec tout ça, j’en avais oublié de lui répondre. Je ne sais pas du tout ce qu’il est en train de penser de moi à cet instant, mais ce ne doit pas être très glorieux envers moi, je m’en doute bien et l’excuse s’il pense du mal de moi ! Mais … Je devrais peut-être, je dis bien peut-être, m’excuser pour le baiser que je lui ai donné sans son avis. Sauf que je ne le sens pas. Non, je dirais plutôt que je n’ai pas la moindre envie de lui présenter mes excuses. Il n’y aurait plus rien d’amusant à lui dire la vérité ? Je peux toujours le taquiner avec ça. Cette idée me semble bien plus intéressante. Intérieurement, un large sourire se peint sur mon visage, un sourire qui ne prévoit rien de bon pour lui.

Lui, sans se douter de ce qu’il va suivre, fronce un peu des sourcils, comme s’il était fâché, comme s’il cherchait des informations. Rien de plus normal, cela va de soi. Cependant, cela me fait bien plus sourire qu’il ne devrait. Je fais semblant de m’atteler à ramasser les livres qu’il a fait tomber durant sa chute, et ceux qui lui sont arrivés sur la figure en même temps, les empilant les uns sur les autres pour retrouver un peu d’ordre dans ce couloir. Une fois terminé, ou presque, je relève la tête, une étrange lueur indescriptible visible dans mon regard aux couleurs du feu. Il y a un livre qui est derrière lui, et je veux absolument le prendre, sans avoir à me lever et à faire trop d’efforts. Alors je me penche, moi qui suis accroupis à ce moment-là, et tend le bras, le passant presque autour des hanches du brun qui m’est alors inconnu, mais à présent très proche de moi. C’est à peine si nos corps ne se touchent pas.

« Ceux qui sont particulièrement à mon goût, je ne me gêne pas en effet. J’espère que je ne t’ai pas trop froissé, mon petit agneau. »

Mon ton se fait doucereux, je veux lui faire de l’effet, je veux voir sa réaction, mais je poursuis ma descente pour m’emparer du livre derrière lui, me faisant ainsi me rapprocher inéluctablement de lui. C’est à peine si je n’en profite pas pour humer son odeur naturelle en étant ainsi si proche de lui, et lorsque mon torse touche le sien, que mes lèvres sont à porter de son oreille, j’y souffle doucement pour l’embêter avant de me reculer subitement, le livre en main que je pose sur la pile que j’ai fait. Ensuite, je me frotte les mains, me pourléchant les lèvres, avant d’y afficher un sourire se voulant amical et accueillant. Rien à voir avec ce que je lui montrais quelques secondes plus tôt. Tout est voulu, bien entendu. J’ai hâte de voir ce que mon petit jeu lui fait. Je lui tends une main, tout en penchant légèrement la tête sur le côté.

« Je m’appelle Katsuya Wakeshima, enchanté ! »
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   Lun 27 Mai - 20:49


Après avoir posés déjà deux questions que le brun avait dit assez précipitamment, celui en face de lui ne lui avait pas encore répondu. Était-ce si marrant que cela ? Koro ne comprenait pas vraiment. Le livre toujours devant son visage, il ne baissait surement pas sa main pour dévoiler encore ses joues rouge que son camarade avait surement déjà vu depuis le départ. Ce qui soûlait le brun d'ailleurs, il ne voulait pas que l'on le voit dans cette état de gêne, c'était tout bonnement une réaction de faible. Ne l'était-il pas intérieurement ? Il se disait que on, s’efforçait à dire qu'il était aussi fort que n'importe qui, autant physiquement que moralement. Bref. En tout cas, Koro le sentait mal tout sa, ce jeune homme ne lui inspirait vraiment pas confiance, comme si il savait d'avance qu'il allait lui faire une crasse.

Ou du moins, faire de petites plaisanteries qui n'allaient pas plaire au brun. Faut dire que n'importe quoi pouvait le rendre grognon et ça n'allait pas tarder si le blond continuait à se foutre de lui. Il avait d'ailleurs rit une seconde fois, assez joyeusement faut bien l'avouer et Koro avait du mal à discerné si c'était pour se moquer de lui ou non. Dans tout les cas, Koro avait l'air vraiment con comme ça. Le blond avait un sourire étrange qui flottait sur ses lèvres et avait une manie assez dérangeante de fixer Koro comme une bête de foire. Était-il intéresser par ses yeux ? Sans doute, on ne voit pas souvent quelqu'un avec des yeux vairons c'est sûr. Mais pour Koro, c'était tout à fait normal qu'il ait ça, après tout, il a les yeux comme ça depuis la naissance donc bon...

Il soupirait longuement à cette penser et baissais donc sa main pour poser le livre sur ses genoux. Il ne savait pas quoi dire d'autres et attentait une quelconque réaction de la part de son camarade qui ne disait toujours rien. Il avait l'air d'être dans ses pensés, préoccuper par quelque chose que Koro ne pouvait évidemment pas deviner. Il restait alors loà, planté comme un con à arquer un sourcil en regardant le blond qui finissait par avoir une réaction. étrange encore, certes mais au moins, Koro allait peut-être avoir une réponses à ces questions. Il s'était peut-être trop emporter ? non, pas du tout. Le blond l'avait chercher après tout : Il avait d'ailleurs de la chance que le brun ne lui donne pas des coups de livres après ce qu'il avait osé faire.

Il fit une moue en gardant ses sourcils froncés puis regardais le blond entrain de prendre chaque livres qui était éparpiller autour d'eux pour faire une petites piles à côté ensuite. Koro restait sur ses gardes mais cela ne suffisait pas vraiment visiblement, le blond se penchait de nouveau. Mais collait simplement peu à peu son corps contre celui du brun et chopait un livre derrière celui-ci. Il n'avait pas fait sa surement que pour prendre le livre c'était sûr, c'était même pour en profiter, il en était sûr ! Il avait écarquiller un peu les yeux sur le coup et les paroles du blond le mit encore un peu plus mal à l'aise. Il avait aussi ressentie un grand frisson parcourir son corps lorsqu'il lui avait souffler dans l'oreille, cela était presque insupportable...

« Ceux qui sont particulièrement à mon goût, je ne me gêne pas en effet. J’espère que je ne t’ai pas trop froissé, mon petit agneau. »

Un agneau ?! Le brun se braquait à l'entente de ses mots. Il ne se gênait vraiment pas pour le mettre mal à l'aise ! Koro grogna presque comme un animal, il commençais à perdre sa patience. C'était quand même assez exceptionnel de réussir à l'énerver comme ça. Il ne disait cependant rien, soupirant de nouveau longuement de façon à que le blond ressente l'agacement de Koro. Celui-ci finissait par tendre sa main en penchant sa tête légèrement sur le côté.

Il lui souriais cette fois de façon amical comme pour essayer de le détendre et montrer qu'il n'était pas si louche que ça et se présnetait. Mais Koro avait cerné son petit jeux et ça commençais légèrement à être intéressant... Ce qu'il ne voulait pas montrer. Il se tuais à se dire qu'il n'avait rien à voir là dedans, qu'il n'avait rien à penser de tout sa et que ce mec n'était pas net du tout. Il claquais sèchement de la langue, refusant catégoriquement de prendre sa main pour la serrer. Il était peut-être mignon mais ce n'était pas sa qui allait faire craquer Koro.

« ♦ Hm... Koro Anju. Bizarrement je ne suis pas autant enchanté que toi... Étrange hein ? » Dit-il avec une légère ironie en haussant ensuite les épaules.

Le brun plaisait à ce mec... Il le sentais encore très mal. Il lui voulait quoi au juste ? Il n'osait cependant pas lui demander, comme si il risquait quelque chose. Il restait alors simplement sur ses gardes en regardant toujours avec légèrement les sourcils froncés. C'était pas maintenant qu'il allait pouvoir lire...
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   Mar 11 Juin - 8:58

[HRP : Désolé du temps de réponse !]

Ce grognement qu’il fit me soutire un énième sourire. Il soupire, encore, longuement. Fortement, bruyamment. Pour me faire comprendre qu’il n’est pas très content de mes actes, de mes paroles, de tout. Il n’y a pas à dire, je suis quelqu’un de vraiment sans-gêne. Généralement ce n’est qu’au début que ceci dérange. Oui, seulement au début de la relation. Celle-ci peut dériver dans tous les bords, mais ce n’est pas mon côté qui se croit tout permit ou presque qui gêne les autres. D’ailleurs, je me demande de quoi il en retourne. Pourquoi certaines personnes ne m’apprécient pas. Cela arrive à tout le monde, mais il y a toujours un moment où tu te demandes la raison de cela. Mais c’est simple. Tout le monde ne peut pas t’aimer. Et surtout pas lorsque tu as tant de défauts.

Je tente donc de changer la donne, de lui montrer une meilleure partie de moi, en lui souriant plus gentiment, plus doucement, sans arrières pensées, sans perversité, juste amicalement. Comme quelqu’un qui s’est perdu et qui demanderait son chemin à une personne qu’il croise. Il ne va tout de même pas le faire en braillant. Ou alors comme une personne qui en accueille une autre. Oui c’est exactement ça. Il faut se montrer courtois et ne pas effrayer la personne. Et donc prendre un air qui saura la rassurer. C’est plus facile à dire qu’à faire. Je tente de visualiser ma rencontre de la veille, je sais qu’avec lui, je prends facilement un tel air. Malheureusement, ceci n’eut pas l’effet escompté. Alors que je lui donne mon nom, que je me présente, que je tente d’établir un contact moins louche, il claque sèchement de la langue et refuse ma poigne.

Je devrais me sentir blessé. Dans ma fierté. Dans mon orgueil. Peu importe où, je devrais juste. Ou justement, je ne devrais pas. Après tout, je l’ai bien cherché. Je me suis collé à lui. Je l’ai embrassé. Je lui ai soufflé dans l’oreille. Des choses plutôt érotiques maintenant que j’y pense… Mais qui, en tout cas, n’ont jamais été consentis. Il m’en veut sûrement et je peux le comprendre, même si moi à sa place j’en aurais profité. J’imagine bien que tout le monde n’est pas comme moi, et bien heureusement tiens ! Dans tous les cas, j’ai bien plus envie de rire qu’autre chose, mais pensant en avoir assez fait comme ça, je me retiens, et ne fait que glisser un sourire sur mes lèvres, amusé de la situation. Et ce n’est pas ça qui l’empêche de se présenter à son tour.

« Hm... Koro Anju. Bizarrement je ne suis pas autant enchanté que toi... Étrange hein ? »

Mon sourire se fait plus grand encore, mais je ne dévoile aucune de mes dents. Mes lèvres restent closes pour l’instant. Je le jauge du regard, reprenant ma main et croisant les bras contre mon torse. Je reste silencieux face à cela. Dans ma tête défile les informations qu’il vient de me donner. Je me demande avec quels kanji il écrit son nom. Je tente de le visualiser, fermant les paupières une petite seconde. C’est un nom original, attirant, nouveau, et qui me plait. Je ne sais pas comment l’appeler malgré tout. Par son prénom ? Par son nom de famille ? Dois-je rajouter un suffixe comme nous ne nous connaissons pas ? Même si je l’ai embrassé… Je toussote et reprend un air neutre, relevant la tête vers lui, affichant un léger sourire, rien à voir avec tout à l’heure.

« Eh bien vois-tu ! Je m’en doutais déjà. Mais c’est bien bête, je suis pourtant certain que tu apprécierais ma compagnie, Koro-chan ~ »

J’ai déjà été un sans-gêne jusque-là, autant continuer dans ma lancée ! Il n’y a que lui que ça dérange, moi ça ne me gêne absolument pas. Parfois je me demande si je ne fais pas exprès de tendre le bâton pour me faire battre. Je garde un sourire qui se veut amical aux lèvres, mais je me dis que ce n’est peut-être pas la meilleure des solutions que j’ai trouvé que de se faire passer pour un gentil. Surtout après avoir fait tout ce que j’ai fait. Tiens, maintenant que j’y pense, je ne sais même pas s’il s’est fait mal en tombant, puis en se prenant tous ses livres sur la tête. Il a peut-être une bosse sur le front, ou quelque chose. Je ne sais pas. Je fixe intensément son visage pour tenter d’y voir la forme d’une bosse ou une rougeur. Mais je ne vois rien. J’aimerais bien m’approcher et tâter pour en être sûr, mais je n’en fais rien. Je le regarde juste avec mon air légèrement inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et hop, le cul déjà à terre ! [ PV Katsuya Wakeshima ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hōtōna :: Salle d'attente :: Corbeille :: Les RPs-